sapé

registre ancien : 10 registre moderne : 9 fréquence : 9

sapé

& être sapé ; être sapé de

Condamné ; > être condamné à mort

Synonyme : juger, jugé, condamner, condamné

1884 Je la croyais sapée ! –Elle vient de tirer six marqués pour dégringolage 1884. La casserole - Etudes d'argot, dans La Chair 1922 Oui, trois marques, continua celui-ci pour rien du tout quoi, une singerie ! J'avais fauché un sac à main dans le métro ; je me suis fait bondir aussitôt. C'est la deuxième fois que je suis sapé. 1922. Au Lion Tranquille 1922 Vous vous souvenez que j'ai été fabriqué ? […] Eh bien j'ai été sapé de dix marques tandis que Violette ne ramassait qu'un mois. 1922. Au Lion Tranquille 1911 Qu'un autre que mezigue pouvait sucer la pomme à Linette pour le plaisir, sans que je le sonne !… Non, mais… La preuve, dis donc, c'est que je suis sur les joncs et près d'être sapé parce qu'elle s'est permis un extra en dehors du bouleau !… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Labaga, à la Juste, j'étais bien obligé d'y mettre un cran et de faire jojo, pour ne pas être sapé, mais maintenant qu'on m'a réglé mon compte et que me voilà friauche, je n'ai plus rien à perdre 1911. Le journal à Nénesse 1911 Vous êtes un robin comme il n'y en a pas des tas, pour sûr ; vous m'avez servi une médecine tassée à la Juste et si je suis sapé, ce ne sera pas de votre faute… 1911. Le journal à Nénesse <6 citation(s)>

Allusion au bûcheron qui, avec sa cognée, sape un arbre (VIR) / sampin ? (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 546