papa

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 15

papa & Papa

Appellation railleuse ; appellation familière et péj. c/ personne âgée, appellation très familière, appellatif très familier donné à homme trop âgé par personne plus jeune ; individu

1954 T'en fais pas, papa ! Quel que soit le nombre de briques, je ne vais pas les laisser échapper, sois sans crainte 1954. Le soleil naît derrière le Louvre 1955 T'es déjà venu hier. Ça a pas changé. On em-bau-che pas. Tu comprends pas le français, papa ? 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1955 Oh ! change de disque, papa 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1952 T'as dû t'en envoyer des gonzesses, hein, Papa ? 1952. Mon taxi et moi 1986 un vieux monsieur, l'œil luisant de convoitise, louche sur les charmes d'une hétaïre de vingt ans et tente d'entamer la conversation. « Laisse tomber papa. Aujourd'hui, on basse pas. On revendique. Et puis ton coeur n'y tiendrait pas, tu sais. » 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris 1917 –Sommes-nous loin de la première ligne ? –La première ligne, papa ? Il y a un moment qu'elle est passée. Taisez-vous, méfiez-vous et ne toussez pas, surtout 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1917 Un territorial égaré chez ces réservistes, usé, fané avant l'âge, un vieux de quarante ans qu'on appelle papa à cause de ses rides 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1974 Eh ! Toi, Philippe, le nouveau riche ! –Ça la fout mal, papa, je suis raide… 1974. Le roman d'un turfiste <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 128