prendre le vent

registre moderne : 4 fréquence : 10

prendre le vent

locution

S'informer, chercher des informations ; voir comment les choses se présentent ; sentir l'ambiance ; aller, se rendre qqpart ; s'imprégner de l'atmosphère

Usage : général

1954 Une riche idée que j'avais eue d'aller prendre le vent, quai de la Mégisserie 1954. Le soleil naît derrière le Louvre 1955 Je m'en fus prendre le vent du côté du Cirque d'Hiver 1955. Fièvre au Marais 1955 il avait chargé le petit Nestor de prendre le vent, tout seulabre 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1955 Bien entendu, il était fermé. […] Mais j'étais venu plutôt pour prendre le vent 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1955 Car démarches et recherches pour retrouver la piste des perles, il ne peut pas s'en charger lui-même. Et Nestor d'ailleurs saura mieux que lui de quel côté prendre le vent 1955. Les rats de Montsouris 1956 Prenez le vent. Imprégnez-vous de l'atmosphère 1956. M'as-tu vu en cadavre ? 1957 A toi de prendre le vent, d'agir pour le mieux 1957. Les eaux troubles de Javel 1954 Quelque temps après, un soir très tard, j'allai prendre le vent du côté des Trois-Mailletz. Le bistrot était déjà supprimé 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1944 Ebner [le chef/détenus], plastronnant, vient «prendre le vent». Les conversations cessent. 1944. Dans les prisons de la milice - Un mois au château des Brosses <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 813