prendre qqchose

registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 6

prendre qqchose

Se dit de qqun dont on dit du mal ; subir (bombardement)

Synonyme : subir (temps, coups, etc.)

Famille : quelque chose (intensité)

1946 Elle m'exposa ses griefs contre Paul Servières. Il prit quelque chose ! 1946. Solution au cimetière (nouvelle), dans Les enquêtes de Nestor Burma et les Nouveaux mystères de Paris 1918 D'abord on avait pris quelque chose, les jours précédents. Le 27 et le 28, ça avait chauffé dur 1918. La belle défense du château de Grivesnes 1915 J'ai vu un journal du 3 : ils ont l'air d'avoir pris quelque chose dans le Nord. 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (2) 1915 Je suis toujours dans les tranchées, et cette nuit nous avons pris quelque chose comme flotte sur la bobine. 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (3) 1915 un monoplan fonce d'un coin de l'horizon, s'élève de plus en plus et part comme une flèche à la poursuite de l'allemand. –Pour sûr qu'il va y avoir du «sport» là-bas, fait Jollivet, mais je suis bien tranquille... C'est le Boche qui prendra quelque chose. 1915. Les poilus de la 9e <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 685