charabia

date : 1802 registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 19

charabia n.m.

Langage incompréhensible (des Auvergnats, à l'origine), patois ; discours sans logique, compliqué, pas clair ; mauvais usage d'une langue, excès de jargon

Synonyme : discours, boniment, patois, incompréhensible, difficile à comprendre

2008 Le toubib baragouine un jargon imbitable émaillé de pleurésie, dyspnée d'effort, mésothéliome, éosinophile, exsudat […]. Un vrai charabia. Ça existe, un mot de moins de trois syllabes en médecine ? 2008. Kiffer sa race 1855 les mots avaient une contexture étrange, et faisaient jour par des sons indéfinissables ; quelque chose comme : Jave l'avai ravencavontravé avau baval Mavabaville, mava Chavère. 1855. Un nouvel argot. Le javanais 1899 [après s'être déguisée en ramoneur] et en se regardant dans la glace, elle s'essaya à parler charabia 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour 2004 Même que j'en avais marre parce que les fiches d'impôts, c'est du charabia. 2004. Kiffe kiffe demain 1896 un officier très bahuté, – très chic (c'est l'expression consacrée), – m'apostropha en ce traditionnel charabia : –Et pardieu ! quel est donc ce saumâtre gallipoteux ? Monsieur, qui êtes seul et qui attendez quelqu'un, aboulezz au pas gymn. ! 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école <5 citation(s)>

Imitation du prétendu chuintement - en réalité, palatalisation du t, et non chuintement du s ; orig. incert.; p.-ê. de l'esp. algarabia ; arabe al'arabiya « langue de l'ouest » : berbère ; ou bien du provençal charra « causer », et anc. franç. barat « vacarme » ; cf. lyonnais charabarat « maquignonnage » (GR) / Langage des Auvergnats qui chuintent et donnent à s le son de ch (Depras) / 1802 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 495