rabiot

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1831 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 73

rabiot & rabiau ; rabio ; en rabiot ; de rabiot ; il y a du rabiau ; y avoir du rabiot ; faire rabiot ; faire du rabiot ; faire du rabiau ; avoir qqchose de rabiot n.m.

Supplément, en plus : ■ (nourriture, profit) reste après une première distribution ; ce qui est plus, bénéfice, profit, excédent, extra ; économies faites sur dépenses ; friandises ; il y a des restes ; ■ (temps en plus) faire du travail en plus, faire du temps de service en plus (punition, etc.) ALL : Überschuss, Vervollständigung, unerlaubter Gewinn, Rest, verlängerter Militärdienst wegen schlechter Führung, etwas übrig haben / ANG : extra work, food ; remnant after distribution is completed

Synonyme : plus (en), supplément Morphologie : –iot, –iotte Famille : rab, rabiot (en plus, économie) Usage : militaire, guerre

3454.jpg: 682x900, 100k (06 juillet 2011 à 18h47) 3454_cpa_au_jus_au_rabiot.jpg: 1020x676, 132k (23 avril 2017 à 13h11)

1851 de façon que certains jours nous nous trouvions posséder parfois une ration et demie : cette bonne aubaine arrivait ordinairement une fois par mois à chaque plat de six prisonniers et se nommait rabiot 1851. Un corsaire au bagne - Mes pontons 1955 Elle avait du temps et du fric en rabiot, celle-là 1955. Fièvre au Marais 1993 ce système de double feuille de compte me conduisait à faire du rabiot presque tous les jours 1993. Et l'expresso remplaça la bistouille 1910 Il n'y en avait guère que cent soixante-quinze de présents, d'où rabiau de vingt-cinq quarts de litre que l'escouade commandée par le caporal d'ordinaire comptait bien s'administrer 1910. Contes de l'étape 1832 cette nuit, si j'ai bien composé dans la tête et sur mes doigts, j'ai trouvé que ça nous ferait vingt pour cent de rabio 1832. Le négrier - Aventures de mer 1937 Elle n'oserait rien dire pour cette promenade supplémentaire, pour ce petit genièvre qu'il allait boire en rabiot 1937. Faubourg 1889 dis à Codray qu'y vienne me remplacer à l'heure juste ; c't'animal-là, y m'fait toujours faire du rabiau ! 1889. Le soldat Chapuzot 1890 Ce qui se nomme gratte et rabiau en bas s'appelle en haut boni et pot-de-vin 1890. Biribi 1927 Après l'armistice, il avait en rabiot deux gentils millions qui lui permirent d'acheter, au centre de Paris, un établissement quasi-officiel 1927. Maisons de société - Choses vues 1927 Pour s'offrir ce divertissement, chacun de nous eût payé sans rechigner l'addition de Strachan avec un petit rabiot. 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire 1918 comme pourvoyeur, il serait doté de deux caisses réglementaires qu'il chargerait à l'épaule par le moyen d'une courroie ce qui lui laisserait une main de libre pour porter une troisième caisse de rabiot. 1918. Les commentaires de Ferdinand (ancien rat de tranchées), dans Mémoires d'un rat 1927 le landau de combat coûtait gros, et d'autres rabiots aidant on avait vite fait de vider les trois bourses d'or de cet imbécile de Rolla. 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire 1916 On comptait les six jours à dater de leur arrivée à la gare destinataire jusqu'à leur retour à cette gare. Tout le temps perdu, en deçà ou au delà, dans des trains à allure lente et au parcours fantasque, constituait du «rabiot.» 1916. Méditations dans la tranchée 1863 Le rabiot, – durée d'une condamnation [double peine?] – c'est comme une médecine, il faut le prendre à petites doses 1863. Les bohèmes du drapeau. Types de l'armée d'Afrique 1914-1919 on a bien raison de ne pas s'en faire – pour rien. Tout ce que je vis maintenant, c'est « du rab ». J'aurais dû être tué vingt fois ; or je considère que maintenant, c'est un rabiot de vie inespéré. Quoi qu'il m'arrive… c'est encore du rab ! 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1909 et demanda à M. Charkson un rabiot de renseignements sur les audacieux coquins qu'il devait dépister 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <16 citation(s)>

C'est à proprement parler un terme de pêche, le nom méridional du fretin, du rebut de la pêche. (SAINXIX) / 1831, Dict. de Willaumez : « Rabiau : nom que les matelots donnent à un résidu, restant de liqueur buvable... après la distribution faite à chaque homme », argot de marine, puis argot milit. ; selon Wartburg, d'un dial. rabiot « reste de la pêche, que le distributeur s'adjuge », de rave, rabe ; lat. rapum (→ Rave) ; selon Esnault, de rebiots « taxes en supplément », 1638, que P. Guiraud rattache à une forme romane ratabellum « râclette, chose raclée », du lat. rutabulum « instrument de boulanger, fourgon » (→ Râble) (GR) / Se prend parfois, mais erronément, au sens de bénéfice (Ginisty 1882) / Rabiot existait dans l'argot militaire avant la guerre (Dech1918) / Ancien terme de caserne ; terme déjà adopté par langage vulgaire (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 608