pomper

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 7 fréquence : 29

pomper & pomper un coup

Boire, boire immodérément, boire de l'eau ; aspirer (liquide, fumée), sucer ; boire un coup ALL : viel trinken

Synonyme : boire, offrir à boire, sucer

1979 Elle [voiture] pompait à peu près autant de fuel aux cent bornes que Dédé buvait de bière 1979. La tire à Dédé 1790 loin de rejeter le foutre que j'étais pervenue à pomper de tes couilles […] j'en alimentai mes entrailles enflammées 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques, ou Correspondance intime, secrète et libertine de quelques prélats de qualité, de plusieurs prêtres paillards et d'un certain nombre de prestolets luxurieux 1867 Faudrait me dire en m'montrant la bouteille : ah ! soyez brave comme César.. et pompez ! 1867. Le beau pompier 1968 Que s'est-il passé exactement ? interrogea Maximilien, en pompant à petits coups sur son cigare 1968. Le terminus des prétentieux 1889 Pour adoucir la tristesse des adieux, il s'agit d'pomper tous ensemble un litre de rhum que j'paie 1889. Le soldat Chapuzot 1924 Allez mon pote, t'en fais plus, t'es revenu c'est le principal ! On va pomper un coup en ton honneur. 1924. Les dessous de Montmartre 1953 On a discuté le coup encore vingt minutes en pompant des demis. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1953 Nous pompons la moitié de nos verres et il poursuit 1953. ...et ça continue ! <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 343