poire

date : 1888 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 78

poire & être poire ; être une poire ; bonne poire ; prendre qqun pour une poire ; prendre pour une poire duchesse ; plus poire que si tu étais sur une assiette ; poire à cueillir ; poire mûre et bonne à bouffer ; cueillette des poires n.f., adj.

■ Homme qui inspire confiance, dupe, crédule, trop confiant, facile à berner, victime, dupe à escroquer ; qqun de soumis, qui se fait exploiter par ses amis ; électeur ; ■ naïf, imbécile, niais, idiot ; bonne tête ALL : Dummkopf / ANG : idiot

Synonyme : niais, pas déluré, imbécile, idiot, bête, électeur, dupe, pigeon, victime, client

3416.jpg: 700x478, 103k (19 janvier 2012 à 18h48)

1927 Mes amis, dit-il, il est préférable de jouer cartes sur table. Je le suis trompé […] en vous prenant pour des poires 1927. China-Town, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1939 Mais pour ne pas être une poire, comme de bien entendu, elle se consola en le faisant cocu 1939. Comme de bien entendu 1909 des commerçants, généralement des commerçants de province, que leur bonne foi, leur naïveté, leur inexpérience des roueries parisiennes font entrer dans la catégorie de ces bonnes âmes, exploitables à merci, […] baptisées du nom ironique de poires 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1909 Il faut, avant toute autre chose, en imposer à la « bonne poire » 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1909 Notre vendeur est à point pour être « fait ». Il représente ce que les malfaiteurs appellent une « poire mûre » et « bonne à bouffer » 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1966 Herriot, mon tampon, approuva : «La soupe est peut-être moins bonne qu'à l'hôtel Brigant, mais elle ne te coûte pas deux francs cinquante, sans compter le pourboire au grand feignant de garçon, qui se fout de toi et te prend pour une poire» 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945) 1899 La victime (la poire, le pante, comme disent les voleurs dans leur argot) 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre 1922 Et surtout ne vous laissez pas faire. Si vous manifestez la moindre pitié, vous êtes la poire 1922. Le pot au noir 1990 n'arrivez pas dans votre nouvelle école avec des croissants, vous seriez définitivement étiquetée «poire». 1990. Maîtresse détresse 1912 ce qui prouve que vous me croyez assez idiot, assez poire, pour me livrer ainsi pieds et poings liés ? 1912. Le bouchon de cristal 1937 Est-elle naïve ou bien sait-elle par expérience que l'on peut trouver des hommes assez «poires» pour accéder à de telles demandes 1937. Enquête sur la prostitution 1916 Le crapouillot est bon enfant, mais ce n'est pas une raison, dit-il, pour qu'on le prenne pour une poire duchesse ! 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre 1898 Eh bien !… navet… panais… poire ! 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 1917 Nous occupions notre temps à […] les classer [les sentinelles] selon les cas dans les « sales g… », les « bonnes têtes » ou les « poires ». 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg 1947 En somme, il était aussi con, aussi poire que les Miliciens à Pétain, mais dans l'autre camp. 1947. Fleur-de-Poisse 1905 J'ai que tu es plus poire que si tu serais sur une assiette ! 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1911 Au fond, c'est une riche poire de curé, pour sûr… Je parierais que celui-là ne la fait pas à la blague, qu'il marche carrément dans tous les machins de son fourbi… 1911. Le journal à Nénesse 1909 ils distinguèrent un individu à la mise cossue et dont la physionomie refletait une de ces expressions candides et naïves qui font généralement traiter de poires ou de pochetées ceux qui en sont propriétaires 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 2011 Il faut que j'agisse seul. Bientôt, si tout va bien, je ne serai plus Pierrot-la-bonne-poire, celui qui s'écrase ou qui se laisse emmerder sans oser répondre. 2011. La nuit du vigile <19 citation(s)>

POIRE, subst. fém. III. A. P. anal., pop. B. Personne naïve, facile à duper. Zoé conclut de là que Laure Gévenos était une bonne poire, de caractère assez faible, et qui ne résisterait pas à l'assaut qu'elle allait lui donner (L. DAUDET, Ariane, 1936, p.86). Tu comprends bien que je ne serai pas toujours la poire de la famille, la seule poire (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p.158). Empl. adj. Il ne sait pas le plaisir que j'ai à être poire, non une poire vulgaire, une poire malgré elle, un imbécile, oh! non, mais une poire qui se sait poire, volontaire, consciente, une poire de luxe (RENARD, OEil clair, 1910, p.16). Tiens, tu me ressembles, tu es aussi poire que moi (SARTRE, P. respect., 1946, p.140). Prononc. et Orth.: []. 2. a) 1888 adj. « dupe » (d'apr. ESN.); b) 1893 subst. une bonne poire (COURTELINE, Boubouroche, I, 2, p.27). (TLFi) /

FORT (p.71) : « ils se rendirent dans un tripot avec l'espoir d'y trouver des poires à peler » (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 895