pestaille

registre ancien : 10 registre moderne : 0 fréquence : 8

pestaille & pescaille

Agent de la sûreté, sergent de la ville, agent de police (terme souvent hostile, parfois emploi en insulte) ; traître, dénonciateur

Synonyme : policier Morphologie : c/t

1900 –Bourrique ! Pestaille ! se permettait souvent de clamer quelque repris de justice lorsque j'entrais… J'aurais pu l'arrêter immédiatement pour outrages à un agent dans l'exercice de ses fonctions et le faire condamner en police correctionnelle… 1900. Mémoires de Rossignol 1900 quand la plupart des danseurs et des danseuses, se bousculant autour de moi, pour assister à l'opération, se mirent à pousser des cris : –À mort le roussin ! À l'eau, la pestaille ! 1900. Mémoires de Rossignol 1900 lorsqu'il se trouvait avec des gens de son espèce, il n'épargnait pas les injures aux gens de police : vaches et chameaux, pestailles et bourriques, toutes les épithètes y passaient. 1900. Mémoires de Rossignol 1892 –Courage aux amis et aux hommes ! –Mort aux moutons et aux mouchards ! –À la chaudière toutes les pestailles ! 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique 1915 (vers) Vous savez bien : / Les mouchards, les cogn' et les railles / Qui s'occup'nt de tout… et de rien… / C'est les pestailles. / C'est les roussin quoi !… 1915 (vers). Pestailles, dans Dans la rue - troisième volume - chansons et monologue <5 citation(s)>

pestaille n.f. arg. ARG. RELAT. "délateur" - FEW (8, 311b), 1929, Dauzat ; absent TLF. 1903 - « Je me suis sauvé de chez Irma... Je veux la voir crever, la pestaille. » J. Lorrain et D. Fabrice, Clair de lune, II, i - B.T. 1928 - « Délateur, dénonciateur. Mot souvent employé comme insulte. » Lacassagne, L'Arg. du "milieu", 155 (Albin-Michel) - IGLF (BHVF) /

Pour les voleurs ce sont des pestes (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 106