patelin

registre moderne : 5 fréquence : 132

patelin n.m.

Ville, village, bourg, pays, petit pays, localité, endroit, lieu, lieu éloigné, lieu exotique, étrange, contrée, nation, le pays natal ; compatriote ; parfois affectueux, parfois méprisant ALL : Heimat, Landsmann, auch Dorf, zuweilen sogar der Ort, wo sich ein Arbeitskommando befindet. Kleines Dorf. (Nest) / ANG : native village ; village, usually home village

Synonyme : ville, village, pays, compatriote

1932 aux premières heures du matin dans des patelins perdus. 1932. De Gaby Deslys à Mistinguett 1975 J'ai connu bien des patelins 1975. Société tu m'auras pas 1927 Y a pas de pédicure dans le patelin, t'as des chances de souffrir des arpions encore longtemps, à moins que tu ne préfères que je te coupe tout de suite les doigts de pied ? 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1981 Paname, qu'est le roi des patelins 1981. La butte rouge 1917 Mesnil, au moins, ça figure [sur la carte] ! C'est un patelin ! On peut y vivre au large, chaque section dans sa grange. Nous, on nous colle dans un hameau. 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) 1918 –À Sommedieue dites-vous ? Combien d'habitants dans ce patelin-là ? Deux cents ? Trois cents ? –Pensez-vous ! Douze à quatorze cents : presque une ville pour la Meuse. Des boutiques, des épiceries, deux coiffeurs, des débits à la dizaine, un vrai paradis 1918. Au seuil des guitounes 1918 rendre visite, chaque fois qu'il débarque dans un patelin, aux autorités ecclésiastiques. 1918. Loin de la rifflette <7 citation(s)>

PATELIN2, subst. masc. Familier A. Village, pays natal, région où l'on vit. Maître, dit l'officier, je suis du patelin, j'en connais les naturels et je sais qu'ils peuvent passer de la passivité à la violence avec une rapidité déconcertante (L. DAUDET, Bacchantes, 1931, p.211). Moi, je suis de Bar-le-Duc; mes vieux y habitent... J'ai pas du tout envie que mon patelin devienne un territoire allemand! (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p.606): Quant aux pierrots, aux pauvres bleus fraîchement débarqués du patelin natal, qu'ils se faisait un plaisir d'ahurir sous une grêle ininterrompue de corvées et de punitions, ils en venaient à s'entre-regarder, tout pâles, les dents serrées, sans une parole. COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 1re part., 2, p.21. B. Souvent péj. Village, petite localité, de peu d'importance. Synon. bled. Je suis revenu au 144e à Bordeaux. Je suis content. Par malheur, on m'envoie pour un mois (ou plus?) à Saint-Médard, petit patelin militaire des environs (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p.157). Villamartin est un patelin quelconque dont les rues blanches se coupent à angle droit sur une pente ardue: tout en haut l'église porte un bonnet d'azulejos (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p.139). C'était un tout petit patelin, mais un important noeud ferroviaire (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.210). REM. Patelin, -ine, subst. arg., vieilli. Compatriote, pays(e). En qualité de patelins (...) nous avions été assez bien accueillis (A. HUMBERT, Mon bagne, 1880, p.26). Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist.1. 1628 posguellin [sic] « pays » (O. CHÉREAU, Le Jargon de l'argot réformé ds SAIN. Sources arg. t.1, p.198; pasguelin, éd. de 1634; pasquelin, éd. de 1660); 1847 patelin (Argot des forçats de Brest ds ESN. 1966); 2. 1800 paquelin « village, petite localité perdue ou de peu d'importance » (Les Brigands chauffeurs ds SAIN. op. cit., t.2, p.94); 1888 patelin (COURTELINE, op.cit. p.122: un être [...] capable de les orienter à travers ce patelin de malheur). Dér. de l'a. fr. pastis, v. pâtis; encore empl. dans les parlers haut-manceaux au sens de «petit pâturage; foyer domestique» (FEW t.7, p.699a) et saint. au sens de « lieu où l'on vit et que l'on affectionne particulièrement », « petit pays, petit village, contrée, nation » (MUSSET, Gloss. des patois de l'Aunis et de la Saintonge, IV, 107). STAT. Patelin1 et 2. Fréq. abs. littér.: 143. (TLFi) /

Corruption du vieux mot pasquelin qui signifiait la même chose (VIR) / changement du q en t (patelin > paquelin) se fait encore de nos jours : lourritebème (bourrique), laqbé (bat) (SCHW1889) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 745