tout cuit

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 5 fréquence : 5

tout cuit & tomber tout cuit ; arriver tout cuit locution

Déjà prêt, complet, fini, où il n'y a rien à ajouter ; quand il n'y a pas d'effort supplémentaire à fournir

Famille : tomber tout cuit

1900 Il allait dans le monde, il jouait du monocle, il était au mieux avec la presse et il s'entendait à merveille à tirer le couverture de son côté ; il voulait bien, quelquefois, nous laisser le mérite administratif et subalterne des affaires dont on ne parle pas : mais, dès qu'une affaire avait attiré l'attention publique, c'est lui qui avait tout fait, tout deviné, tout découvert… et, pourtant, presque toujours, elle lui était arrivée toute cuite, sur son bureau, au rapport ! 1900. Mémoires de Rossignol 1937 C'est un esclave né pour Juifs, tout cuit, ahuri dès l'école primaire par des phrases et puis par l'alcool 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 Je veux bien que c'était tout cuit, que les Juifs n'ont eu en France qu'à se baisser pour prendre le pouvoir 1937. Bagatelles pour un massacre 1976 On aurait tort de croire que l'indicateur apporte « sur un plat » une affaire « toute cuite » à la police 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine 2004 Sans bénéficier de renseignements préalables. Si on attend qu'un renseignement vous tombe tout cuit tel jour, telle heure, on attendra encore en 2050 2004. Entretien réalisé par Ch. Diaz le 29 novembre 2004, dans Les récits de vie de policiers 2012 On n'est pas pressés, si ça se trouve, on peut sortir l'affaire en flag… –Je me méfie des affaires qui paraissent toutes cuites… 2012. Des clous dans le coeur <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 424