morlingue

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1883 registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 49

morlingue & morling n.m., n.f.

Porte-monnaie, portefeuille ; > poche ALL : Geldbeutel

Synonyme : bourse, porte-monnaie, portefeuille, porte-monnaie, gousset, bourse Usage : argent, monnaies

1927 T'es peut-être un as dans ton genre, pour poisser les types qui ont fauché des morlingues 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1955 elle les envoyait recta et lorsque le bail a cassé, il avait quand même cinq costards tout neufs dans sa valtouse et cinquante sacs dans son morlingue ! 1955. Pas de pitié pour les caves 1918 Mon voisin de paje porte plainte qu'on y avait fauché son morlingue. 1918. Loin de la rifflette 1915 –Aussi quelle idée de s'amouracher d'une gonzesse, quand on a autre chose à faire… Bien sûr que c'est pas pour son citron, car il est loin d'être beau, not' Robin… C'est à son morlingue qu'on en veut… 1915. Les poilus de la 9e 1953 Le plafonnier allumé, je fais l'inventaire du morlingue crado. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <5 citation(s)>

Il serait plus juste de dire morniflingue puisque mornifle = monnaie (VIR) / Forme dissimilée de morningue = bourse, croisement des synonymes mornifle (monnaie)+zingue (argent) (SAIN-TRANCH) / De l'anc. franç. morlain «livre morlane», in Godefroy, monnaie du règne de Charles VI «ainsi appelée parce qu'on la battait dans la ville de Morlas, capitale du Béarn» (selon CHAU-VIE) (GR) / Var. de morningue «monnaie» (1878, RIGAUD, Dict. jargon paris., p.228, aussi porte-morningue, ibid.) ; lui-même à rapprocher de mornifle au sens de «monnaie». Cf. FEW t. 7, p.125b (TLFi) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 685