monte-en-l'air

date : 1885 registre ancien : 9 registre moderne : 4 fréquence : 29

monte-en-l'air & monte en l'air n.

Cambrioleur, cambrioleur opérant dans chambres de bonnes (dans les étages supérieurs), type de cambrioleur qui escalade les murs, voleur avec effraction

Synonyme : cambrioleur Morphologie : mot composé Usage : typo voleur

3292.jpg: 445x600, 111k (19 septembre 2015 à 14h14)

1912 Les monte-en-l'air. Sous ce nom significatif, on désigne les dévaliseurs d'appartements, de chambres ou cambrioles. Le terme monte-en-l'air s'applique plus particulièrement aux spécialistes qui visitent les chambres du sixième, affectées aux domestiques ou occupées par des ouvriers ou ouvrières absents dans la journée. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1904 Une nuit que le patron était absent, il y a amené des nettoyeurs de cambrousses, toute une bande de fins monte-en-l'air et, quand le singe a rappliqué, il a trouvé tout chambardé 1904. La Maison Philibert 2003 ce ne devait pas être bien sorcier pour un monte-en-l'air aussi adroit que lui de regagner ses pénates 2003. La pharmacienne 1909 Hein ? les aminches, rigolait le monte-en-l'air arrivé en bas, croyez-vous que c'est d'la belle ouvrage ? 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <4 citation(s)>

Ainsi nommés car opèrent souvent dans les chambres des domestiques situées aux étages supérieurs (VIR) / De monter en l'air (GR) / 1885 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 894