molard

date : 1865 registre moderne : 7 fréquence : 23

molard

& mollard

n.m.

Crachat, crachat qui file, glaviot ALL : Auswurf, Speichel

Synonyme : crachat

2009 Dans sa bouche à lui, le mollard gluant et gras comme une huître de ce fils de pute qui se prenait pour un élu ! 2009. Le Ciel sur la tête
1927 Si vous ne bouclez pas votre langue, on va vous expédier, en douce, des mollards de première fraîcheur 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
2003 ça s'est terminé par un mollard dans la gueule – c'est culturel chez nous, le mollard 2003. Dans l'enfer des tournantes
2004 Dans l'ascenceur, y avait de la pisse et des mollards, ça sentait mauvais, mais on était quand même contentes que ça marche. 2004. Kiffe kiffe demain
2006 Plus j'aspire, plus sa chair molle emplit ma bouche comme un énorme mollard gluant que je m'amuserais à faire descendre le plus bas possible avant de le ravaler. 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
1953 Levant la tête, elle le regarde vachement à travers ses mèches blondes et un molard en pleine poire est la seule réponse de Blondy qui n'en peut plus. 1953. ...et ça continue !

<6 citation(s)>

MOLLARD, MOLARD2, subst. masc. Pop. et vulg. Crachat. Synon. glaviot, graillon. Cette créature [Sarah Bernhardt], que rien ne fatigue, que rien ne lasse et qui crache le sang sans plus de détérioration de son être que lorsqu'on crache des mollards (GONCOURT, Journal, 1889, p. 961). Les couleuvres qu'il faut avaler, les molards qu'on reçoit sur la face et qu'il faut essuyer en disant merci encore (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 117). Prononc. et Orth.: []. ROB. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr.: mollard ou molard, mollarder ou molarder. Étymol. et Hist. 1865 mollard (LARCH., p. 210); 1867 molard (DELVAU). Dér. de mol, v. mou; suff. -ard*. (tlfi:mollard) /

Proprement meulard, meule de grande dimension (SAINXIX) / Du rad. de moelle, moelleux (GR) / Dér. de mol, v. mou; suff. -ard (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).