merlan

date : 1744 registre moderne : 7 fréquence : 30

merlan

n.m.

Coiffeur, garçon coiffeur, perruquier, barbier ALL : Friseur

Synonyme : coiffeur, barbier

1950 Ce qui frappait à première vue c'était particulièrement ses cheveux d'un rouge sang de boeuf, avec une coiffure tout ce qu'il y a de compliqué, un monument capillaire. Le merlan n'avait pas volé son argent 1950. Ainsi soit-il 1918 Comment, s'indigna le merlan, votre régiment n'est donc pas parti au front 1918. Loin de la rifflette 1911 Il y avait aussi Duvet-de-Brique, le Rouquin de Javel-les-Bains qui turbinait, en extra, le dimanche, comme gratte-lard, chez un merlan d'Arpajon… 1911. Le journal à Nénesse 1953 En face, un coiffeur. Le merlan me coupe les douilles et me gratte la couenne. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <4 citation(s)>

Quand le perruquier met de la poudre de riz à son client, il l'enfarine comme le merlan avant d'être mis dans la poêle à frire (VIR) / Ce nom a été donné aux perruquiers quand il était d'usage de porter de la poudre dans les cheveux : les coiffeurs en étaient couverts et ressemblaient à des merlans roulés dans la farine (Encyclopediana 1857, cité par GIR) / Nom donné au XVIIIe siècle aux perruquiers, parce qu'ils étaient blancs de poudre comme les merlans qu'on enfarine avant de les mettre à la poêle (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 659