mastroquet

date : 1849 registre ancien : 4 registre moderne : 5 fréquence : 70

mastroquet & mastroquette (fém.) n.m.

■ Marchand de vin, débitant de boissons, cafetier ; ■ débit de boissons ANG : a retail wine merchant

Synonyme : bistrotier, débitant de boissons, cafetier, propriétaire d'établissement, débit de boissons, bar, café

3268.jpg: 436x480, 44k (03 janvier 2013 à 15h58) 3268_marche_mastroquets.jpg: 382x585, 89k (24 septembre 2015 à 22h14)

1900 Un journaliste est venu causer avec moi. Je crois que c'est lui qui m'a « travaillé », comme, jadis, je « travaillais » les escarpes dans mon bureau de la Préfecture ou dans les arrière-boutiques de mastroquet. J'ai cédé : j'écris mon dernier rapport. 1900. Mémoires de Rossignol 1895 Mais s'asseoir derrière un comptoir de zinc, débiter des « petits verres », se domestiquer au service d'une clientèle pas toujours commode, s'entendre appeler patron, enfin se muer en mastroquet, être cette chose : un bistro, – ah ! 1895. En plein faubourg 1939 les Septembriseurs […] décollèrent la princesse de Lamballe, fichèrent sa tête au bout d'une pique, l'oublièrent parfois dans les mastroquets où ils s'arrêtaient 1939. Le piéton de Paris 1886 avec sa large figure couperosée, son nez bourgeonné, duquel, par tous les pores, s'exhalait une odeur de vieux vin et d'alcool, personnifiait le soiffard, l'homme qui met ses économies en bouteille et dont la caisse d'épargne est le tiroir du mastroquet 1886. Paris oublié 1907 Les mastroquets, l'air rigolo, sur le seuil de leur caboulot 1907. La soularde 1886 On a dîné ensemble chez le mastroquet 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) 1875 Ses exercices doivent l'altérer prodigieusement, car dès qu'il a reçu quelque argent, il entre chez ce qu'il nomme le mastroquet, c'est-à-dire chez le marchand de vin 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1892 elle se leva à l'aide de la bonne mastroquette qui fit éloigner les hommes 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique 1939 au sortir de la messe de la rue Monsieur, on se rend dans quelque mastroquet 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) <9 citation(s)>

Donnera troquet (SAINXIX) / mastoc+stroc (setier) conçu comme un petit gros bonhomme qui débite des setiers (idée de corpulence) (SAINXIX) / Transformation du mot mannezingue (mann : homme ; zinc, zingue : corruption) (VIR) / Le mot mastroquet vient de mi-stroc qui signifiait, dans le vocabulaire de Grandval (1726) : demi-setier : le mastroquet, c'est l'homme du demi-setier (La Bédollière cité par GIR) / Mastroquet vient de mi-stroc qui signifiait (d'après Grandval, 1726) demi-setier : le mastroquet c'est l'homme du demi-setier (La Bédollière, Le National, 1874, cité par GIR-BIS) / Qui tripatouille les boissons comme le mitron pétrit le pain : mastro = huche (AYN) / Marchand de vins, débit de boissons ; XIXe ; mot d'origine obscure : on le suppose issu du flamand meisterke (patron d'auberge) ou de maistroquet (XVIe) ; l'abrév. troquet est plus fréquente aujourd'hui (MCC) / P.-ê. du flamand meister «patron» ou (P. Guiraud) d'une forme méridionale de maître, lat. magister; cf. rouchi mastricot (GR) / 1849 (mais : 1862 Café, débit de boissons) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 251