marner

date : 1837 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 32

marner

& se marner ; faire marner

Travailler, travailler durement, travailler (illégalement : se prostituer, etc.) ; se donner de la peine ; faire travailler ALL : arbeiten

Synonyme : travailler, faire un travail

1981 Tu vas marner pendant sept ans 1981. Etudiant, poil aux dents 1937 de marner donc un peu moins tout en se faisant payer plus 1937. Bagatelles pour un massacre 1950 Prolo premier a marné toute la semaine comme un sourd pour ça… pour rien, des clous… 1950. Ainsi soit-il 1891 C'est là qu'il faut marner sans trève jusqu'à la fin 1891. À Biribi 1954 Je crois que le mieux est de passer un coup de grelots au canard pour lequel marnait le gars, on me dira toujours où il était en service 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless) 2011 Leurs mains sont calleuses, de vraies mains de travailleurs manuels qui me rappellent le temps de jadis où je marnais dans le BTP. 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) 2007 Voici quinze piges, il a décrété qu'il ne serait plus un esclave. « Vaut mieux vivre petitement à glander, que chichement à marner », philosophe-t-il depuis ! 2007. La gigue des cailleras 1953 –Ah, les vaches ! proteste-t-elle, hargneuse, en écoutant les cris de ses copines enchristées …Plus moyen de marner ! J'ai pas encore dérouillé de la soirée. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1976 Et ce n'est pas en faisant marner une gonzesse qu'il se trouverait. Il ne voulait pas, je te le répète, du pain de fesses. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <9 citation(s)>

Travailler dur, comme ceux qui curent les fossés en rejetant la marne (SAINXIX) / Probablt de marner, le marnage des terres étant un travail pénible (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 963