marlou

date : 1829 registre ancien : 8 registre moderne : 5 fréquence : 63

marlou

& marlous (pl.) ; (marloux)

n.m.

■ (prost.) Souteneur, individu qui vit de la prostitution, garçon attaché au service d'une maison de tolérance ; ■ (non prost.) voyou, filou ; ■ (péj., par ext.) terme de mépris, individu propre à rien, fainéant IT : taglia-borse [coupeur de bourse]

Synonyme : voyou, vaurien, truand, criminel, maquereau, proxénète, souteneur

Famille : marl- (marlou)

Usage : prostitution

1975 Écoutez ça les aminches, les escarpes et les marlous 1975. Gueule d'aminche
1979 Ils l'entouraient, sûrs de leur fait, tous les marlous de l'antigang 1979. Le désert de l'Iguane
1975 Depuis qu'il l'a dans la peau, c'est plus l'marlou que j'ai connu 1975. Gueule d'aminche
1949 Taillé comme un pet ! C'est pas du flan ! Une vraie loufe ! L'Arcille qu'a raison ! Y reviendra jamais ! Trissé aussi le fin marlou ! 1949. Casse-pipe
1829 de temps en temps je vidais une fouillouse, je filais une pelure ; à dix ans, j'étais un marlou 1829. Le dernier jour d'un condamné
1829 ils ne sont pas au collège pour enfiler des perles. Les maisons comme celles-ci sont des pépinières qui fournissent plus tard des merlous 1829. Mémoires d'un forban philosophe
1828 Tais-toi, vilain marlou 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1939 Bubu [de Charles-Louis Philippe] était le marlou d'avant-guerre, relativement sage et presque sentimental. Il allait de temps en temps rendre visite à sa mère, qui était épicière avenue du Maine 1939. Le piéton de Paris
1899 Superbe ! […] Encaisse la galette du vieux, ma fille, nous la mangerons ensemble. –Ah ! fort bien […], tu seras mon marlou 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - L'Amour criminel
1945 un petit marlou puant l'astuce depuis ses cheveux gominés jusqu'à l'extrémité de ses chaussures 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D.
1945 Nous voulons avoir constaté de nos propres yeux, de visu, ce partage des profits, cette remise de l'argent par la fille à son marlou 1945. Femmes à l'encan - un esclavagisme patenté
1846 il me serait facile de vous faire connaître mes associations avec les plus adroits marlous de la capitale, mes bonnes fortunes, mes chances heureuses, etc. 1846. L'intérieur des prisons, réforme pénitentiaire, sytème cellulaire, emprisonnement commun ; suivis d'un Dictionnaire renfermant les mots les plus usités dans le langage des prisons, par Un Détenu
1955 elle avait su s'imposer dans le « milieu » et même en imposer aux plus « chevronnés » des marlous 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1950 Il n'y a pas de putain sans maquereau. Un marlou féroce et paresseux, qui baise d'autres filles, qui galvaude la queue dans les chattes et qui revient repu pour nous donner des coups ! 1950?. La Nonne

<14 citation(s)>

Marlou, nom provincial du matou (SAINXIX) / Marlou vient du vieux mot marlier (VIR) / marlou parce que malin (RICH) / Marlier signifiait marlou, avec changement de finale (VIR-PARIMP) / Vers 1828, « filou, fainéant » ; de marlou « matou », dial. du Nord, du rad. marn- (marmonner), p.-ê. croisé avec un dér. de masle « mâle » (GR) / Merlousière, de merlou = malin (FPh) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).