mariole

date : 1578 registre ancien : 8 registre moderne : 7 fréquence : 112

mariole & mariolle ; mariol ; mariolle (fém.) ; être mariole ; être mariol ; faire le mariole ; faire le mariolle ; faire les mariolles ; faire la mariole ; jouer les mariolles ; jouer les marioles ; se croire mariolle ; se croire supermariolle ; ≠ fais pas le mariolle n., adj.

Terme de mépris : imbécile, mauvais plaisant, stupide ; terme positif : homme affranchi, malin, rusé, roublard, intelligent, qu'on ne trompe pas ; faire l'imbécile, faire l'idiot, fanfaronner, faire l'idiot, être indiscipliné, imprudent, ne pas être raisonnable, agir stupidement ; se croire intelligent, rusé (quand on ne l'est pas) ; formule de mise en garde, de menace, appel à agir prudemment ALL : schlau, (pfiffig, durchtrieben) / IT : maligno / ANG : bluff ; smart ; you are playing the clever man !

Synonyme : imbécile, idiot, bête, malin, intelligent, astucieux, débrouillard, habile, fanfaron

1914 –I' t'rentrera dans le chou quand j'voudrai… En attendant, fais pas l'mariolle… J'suis la Moukère, pour un coup, et j'aurais b'soin d'personne pour t'arranger ! 1914. In memoriam, dans Racaille et parias 1979 Si je le croise dans la rue ce mariole, je lui fais la peau 1979. Salut manouche 1980 Viens voir le mariolle qui se ramène 1980. Marche à l'ombre 1981 T'en as pas marre de ces marioles 1981. J'ai raté télé foot 1927 Parlez-moi des égoutiers, ils font un travail intéressant, mais aller faire le matiolle à des hauteurs pareilles, ça ne m'a jamais rien dit 1927. China-Town, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1954 Tu es un dur, hein, Larpent ? Un mariolle ? On ne te la fait pas, hein ? 1954. Le soleil naît derrière le Louvre 1955 Plutôt l'air dur, là-dessus. Masque énergique, de caïd, de mariolle. De mec qui sait où en prendre 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1950 J'en tenais très peu pour le catch, je préférais les laisser tous s'expliquer sans moi, c'était plus sûr. ca sert à rien de jouer les mariolles, le mieux dans ce genre coups fourrés c'est encore de se tirer 1950. Ainsi soit-il 1957 Zénana, qui est loin d'être idiot… –Pas toujours. –Dans l'ensemble, il est plutôt mariolle. –Tortueux 1957. Les eaux troubles de Javel 1985 Police, descends, ne fais pas le mariolle, lentement, là, c'est ça 1985. Sûreté urbaine 1919 C'est bon, c'est bon, grogna Mikaël en essuyant sa face en sueur, ne fais pas « le mariolle ». « Il ne faut jamais plaisanter avec la mort ; il y en a de plus malins que toi qui se laissent « poisser » par elle, chaque jour » 1919. J'ai descendu mon premier Boche 1988 Si un de tes marioles fait le con, tu es mort 1988. L'exécuteur - Fleuve de sang en Amazonie 1952 Les flics ont beau être mariolles, ils ont dû tomber sur un drôle de bec. Une femme qui ne veut pas parler, c'est macache 1952. Rencontre dans la nuit 1982 N'oubliez pas qu'il est journaliste et que si on fait les mariolles, on va encore se retrouver avec toute la presse au cul 1982. Qui vous parle de mourir ? 1921 Y en a d'aucuns qui s'croient mariolles, et qui profitent de c'qu'ils ont un galon sur la manche… 1921. La boue 1917 Écoute voir, mon bleu : surtout ne fais pas le mariolle… t'as une bonne place, garde-la ! 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1947 pour assister à l'effondrement de ce bluff éhonté et à la déconfiture de tous ces spéculateurs guidés par des mercantis aussi dénués qu'eux de goût et de culture, mais beaucoup plus mariolles.. 1947. Mon journal dans la drôle de paix 1915 elle aura trouvé le moyen d'ouvrir. Elle est mariole, la gonzesse. 1915. Les poilus de la 9e 1915 Ils sont tous comme ça ces chameaux de Prussiens… Ça fait les marioles quand ça a le dessus, mais, aussitôt que ça trouve son maître, c'est plat comme des punaises. 1915. Les poilus de la 9e 1899 Avant qu'on te barbotte, tu t'enverrais dans la creuse la mordante carrée dans le rotin truqué, qu'on trimballe toujours avec son gnasse, les mariols 1899. Bistrouille et Jean Hiroux. Contes du Petit Pioupiou 1947 Il faisait bien le mariolle, quand on lui parlait d'amour. Mais on a beau crâner, poser au type fort et peu sensible, on a son point faible… 1947. Fleur-de-Poisse 1974 Je lui conseille de toucher une bonne place plutôt qu'un outsider trop mariole. 1974. Le roman d'un turfiste 2012 Il sentit qu'il n'allait pas faire le poids à jouer les marioles. 2012. Des clous dans le coeur 2007 Le soleil se la joue gros bras avec les minables cirrus. Dans une heure, il fera moins le mariole lorsque les cumulo-nimbus se pointant à l'horizon lui tomberont sur la râpée. 2007. La gigue des cailleras 1911 C'est un mariolle sur l'écriture qu'il faudrait pour bien dire ce qu'elle était gironde !… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Je ne suis pas plus mariolle qu'un autre, je n'ai jamais fait pisser une poule, ni coupé quatre pattes à un canard, mais les histoires des ratichons ça ne m'est jamais enquillé dans la citrouille que pour me faire tordre… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Ça arrive au plus lapin de se mettre à pisser de l'oeil… Il n'y a pas de quoi se foutre à tube pour ça, non !… On n'est pas des boeufs… J'ai voulu jacter en mariolle, à la sonde, et voilà que je me suis mis à baver des clignots… 1911. Le journal à Nénesse 1924 il avait appris, étant absent, qu'une rafle avait été faite la veille, mais il présumait que Jack trop « mariolle » ne se serait pas laissé « faisander ». 1924. Les dessous de Montmartre 1976 bien des truands se perdaient à vouloir dialoguer avec les lardus. Ils se perdaient car ils se croyaient supermariolles, et se faisaient forts de jongler les decs par le langage ! L'erreur était grande, car les lardus […] laissaient les voyous parler jusqu'à ce qu'ils se coupent. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza 1976 il s'était posé des questions. T… super-intelligent, associé au gratin, avait échoué plusieurs fois en prison… Lui, bien moins mariolle, bien moins épaulé, que faisait-il dans le milieu ? 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <30 citation(s)>

MARIOL, -OLE, MARIOL(L)E,(MARIOLE, MARIOLLE), adj. et subst. Populaire I. − Adjectif A. − [En parlant d'une pers. ou d'une chose] 1. Malin, habile. Il ne sait pas le truc, (...) se planquer, se camouffler, il faut être mariol! Le vieux n'aura pas pu, il ne sait pas goupiner! (Hugo,Misér., t 2, 1862, p. 181).Le va-nu-pieds n'a été que l'instrument (...)! Un garçon débrouillard a toujours ça sous la main. Le coup fait, il aura trouvé plus mariole de le supprimer (Bernanos,Crime, 1935, p. 823). 2. Agréable, plaisant, amusant. Je suis ici depuis dix ans (...); dire que c'est mariolle, non (Morand,Magie noire, 1930, p.162).Ce vieux gascon dut sembler, à la charmante, un enfant (...) peu réjouissant, ou, comme dit l'argot, peu mariolle (L. Daudet, Universaux, 1935, p. 145). B. − [En parlant d'une pers.] Fier, bravache. Il en perdait tout son culot!... Il était plus mariole du tout!... Il en a pleuré aussi! (Céline,Mort à crédit, 1936, p. 494).Ils n'ont pas l'air mariol. (...) j'ai envie (...) de leur botter le cul, à ces pieds-plats! (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p. 284). II. − Subst. (gén. masc.). Individu astucieux, déluré, gaillard. Les gros bourgeois (...) Sont des mariols (...) Car bien pensants et bien pansus, I's soign'nt et leur corps et leur âme (La Petite lune, 1878-79, no39, p. 2).Des mariolles, j'en ai maté, et des malabars (Arnoux,Zulma, 1960, p. 41). − Loc. verb. Faire le mariol/mariol(l)e, faire la/sa mariol(l)e, jouer au mariol/mariol(l)e. Faire le malin, l'intéressant, le fanfaron, l'imbécile. À la réflexion sa colère ne tenait pas. − Si je joue au mariole et qu'elle me laisse tomber, calculait-il, c'est encore moi qui serai de la revue (Dorgelès,Croix bois, 1919, p. 308).T'as beau faire le mariolle, avec ta gueule en coin de rue, t'es pas foutu de dégotter les gonzesses! (Lenormand,Simoun, 1921, 13etabl., p. 145).Deux gonzes [vivaient en paix] (...) Une môme ram'na son clapet, Et fit la mariolle autour des mectons (Gelval,Fables et récits, 1945, p. 4). REM. Mariole, subst. fém.,vx. Petite figurine représentant la Vierge Marie. Le colporteur propose, de porte en porte, (...) outre ses images des «Marioles», petites Vierge de plomb, du fil, des aiguilles (Menon, Lecotté,Vill. Fr., 2, 1954, p.72). Prononc.: [maʀjɔl]. Étymol. et Hist. 1. 1553 marriol « coquin, filou » (Ch. Estienne, Paradoxes, p. 39); 1578 mariol (H. Estienne, Deux dialogues du nouveau lang. fr. italianizé, éd. P. Ristelhuber, t. 1, p. 118), attest. isolées; 2. 1827 mariol « malin » (Demoraine, dict. publié à la suite de Grandval, Cartouche ou le Vice puni, p. 95); 1878 faire le mariol (La Petite lune, no25, p. 2: un de ces fameux spadassins [duellistes] qui font tant les fiers-à-bras et les mariols). Empr. deux fois à l'ital. mari(u)olo, subst. et adj., att. aux sens de « voleur » et de « qui vit d'escroqueries et d'expédients » dep. le 1er tiers du xvies. (Sanudo ds Batt.), également « plein de malice » av. 1556 (L'Arétin, ibid.), prob. dér. de Marie dans l'expr. fare le Marie « feindre la simplicité ou la dévotion; être hypocrite » (av. 1565, Varchi, ibid.), Marie (plur. de Maria, nom ital. de Marie) désignant les saintes femmes peintes sur les tableaux représentant la mise au tombeau du Christ (v. Prati, qui cite le fourbesque marietto « coquin » à l'appui de cette hyp., et FEW t. 6, 1, p. 341b; v. aussi G. Esnault ds Fr. mod. t. 23, pp.49-52 et Hope, p.208). Fréq. abs. littér.: 24. (TLFi) / mariolle (faire le -) loc. verb. CARACT. - PR[67], ø d-ol : FEW, ND1, 1888. Compl. TLF (mêmes réf., ø texte) : 1878 - «Je m' fais pas pus marioll' qu'un autre.» A. Gill, in La Petite lune, 5 - Fr. mod., 23, 51. *1888 - « Mariolle (faire le ). Poser pour le torse, ne pas frayer avec les camarades. » Merlin, Langue verte du troupier - Fr. mod., 23, 51. (BHVF) /

Italien (AYN) / Ital. mariolo, de l'expr. far le Marie « faire l'innocent, jouer les Marie » ; les formes mariolet, marjolet incitent P. Guiraud à supposer un *mareolus « petit mâle », du lat. mas, marem « mâle » (GR) / Vient de l'italien mariolo, voleur, fripon, sens un peu différent de celui que le poilu lui a donné (Dech1918) / De l'italien : le mariuolo est un individu qui n'a pas froid aux yeux. Mot du langage populaire, bien antérieur à la guerre. (Dauzat1917MdF) / emprunt d'avant la guerre de la LP à l'italien (Dauzat1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 331