maré !

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 10

maré ! & maré ; marrez ; marez ; en avoir avoir marré ; être maré

Assez ! (interj.) ; tais-toi, laissez-moi, ça suffit, arrêtez ; dégoûté, écoeuré (fig. : moralement)

Synonyme : assez, en avoir assez, excédé Famille : marre, maré (assez)

1904 Et moi, j'commence à en avoir marré de poirauter toute seule pendant qu'monsieur va s'coller des Margots ailleurs 1904. La Maison Philibert 1915 Il veut répliquer, mais la Panse lui tourne les talons en disant : –Ah ! maré !… tu nous barbes, vieux schnock ! 1915. Les poilus de la 9e 1911 j'avais été sacqué de l'atelier faute de turbin, et c'était la mouise dans les grands prix… Je battais l'antif tous les matins, de Pantin jusqu'à Montrouge et, en place d'embauche je trouvais la peau… Il y avait de quoi être maré à mille sigues l'heure… 1911. Le journal à Nénesse 1911 J'en ai marré d'écrire… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Le ratichon est revenu… Vous parlez si j'étais disposé à le sabouler, alors !… –Marez, le père Mironton !…, que je lui ai gueulé, non, mais vous êtes louffe de radiner icigo !… 1911. Le journal à Nénesse 1911 Allons, Nénesse, basta !… Il faut être d'attaque dans la vie de ce monde, et savoir boucler ses écluses, mon ami… Maré ! 1911. Le journal à Nénesse 1903 et s'il y a des hommes qui viennent nous em...bêter, on leur dira : « Ah ! la barbe ! marré les mecs ! » Et ils seront bien obligés de nous f...iche la paix. 1903. Les enracinées <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 263