coup de grâce

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 2 fréquence : 11

coup de grâce & donner le coup de grâce à ; recevoir le coup de grâce locution

Coup qui assomme, coup qui tue, dernier coup qui achève un ouvrage (propre ou fig.)

1867 Se voyant en butte à un chantage qui n'aurait pas de fin, il perdit toutes ses facultés et resta paralysé. Ce fut le coup de grâce. 1867. Les Malfaiteurs 2003 Laura, à qui ce dernier comprimé venait de donner le coup de grâce, se laissa aller en arrière et introduisit l'autre jambe dans le lit 2003. La pharmacienne 1979 On l'autopsie, on ne le retourne pas. Il avait reçu le coup de grâce au gros calibre, on s'en est aperçu à la contre-autopsie, un gros trou comme ça dans la nuque 1979. Morgue - Enquête sur le cadavre et ses usages 2003 Des sex-shops tels que le sien, où vidéo et DVD caracolaient en tête des ventes, avaient donné le coup de grâce aux salles spécialisées. 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 228