blanc comme un linge

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 13

blanc comme un linge & blanc comme un linge propre ; blanc comme linge ; pâle comme un linge locution

Blanc, pâle, livide, blême (de peur, d'émotion, de colère, de maladie, etc.)

Synonyme : pâle, livide, blanc (couleur) Morphologie : comparaison

1900 Une nuit, j'eus l'imprudence d'y mener un député et un conseiller municipal. À peine furent-ils en bas, que le trac les saisit. –Allons-nous en ! allons-nous en ! me dirent-ils à l'oreille, plus blancs que leur linge. Leur peur, j'en conviens, m'amusa, et j'en jouis en souriant pendant quelques minutes. 1900. Mémoires de Rossignol 1943 L'homme sursauta, laissa choir son outil et se retourna, blanc comme un linge 1943. 120, rue de la Gare, dans Les enquêtes de Nestor Burma et les Nouveaux mystères de Paris 1955 La blonde appelée Taxi, blanche comme un linge propre, véritable champignon de couche ou endive poussée dans la cave germano-pratine, salua 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1880 Quant au cantinier, il devint blanc comme linge. Le commissaire répéta : Vous êtes un misérable ! un misérable ! entendez-vous ? 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique 2011 Un garçon de mon âge, peut-être plus jeune, sort de la cellule, maigrelet, apeuré, pâle comme un linge. 2011. Dans la peau d'un maton <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 390