juter

registre moderne : 7 fréquence : 8

juter

& se faire juter dans le cul

Éjaculer (homme), > jouir (femme)

Synonyme : éjaculer

Usage : érotique, sexualité

2003 J'vais lui enfoncer ma queue dans le derrière, et j'vais lui juter dedans 2003. La pharmacienne
1893 Jean, commanda mon mari, approche ici ta pine ; Mariette, tu vas nous secouer ça et le faire juter dans cette coupe 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste
1893 Ah ! fous-moi, mon chéri, je décharge rien qu'à sentir ton vit contre mon nombril… Je t'en prie, jute en moi ! mets ton trop plein dans mon trop vide ! 1893. Autour du mariage de Paulette ou un bon ménage moderniste
1912 Le mucus que sécrète la femme qui jouit (qui jute, comme disent les Français) est également très agréable au palais, malgré son goût âcre et salin 1912. Confession sexuelle d'un anonyme russe
1990 je me fais juter dans le cul par un veau d'amerloque originaire de Kalamazoo, Tom, qui m'appelle son bébé. 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
1985 Ces deux-là étaient des bêtes sur lui, des prédateurs autour de sa queue, les négriers de ses orgasmes. Ils ne le lâcheraient pas tant qu'il n'aurait pas juté. 1985. Manila Black
1950 La petite jutait hardiment sur les lèvres de sa mère qui pompait le foutre avec une belle ardeur. 1950?. La Nonne

<7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).