lourdingue

date : 1940 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 8

lourdingue

n., adj.

■ Lourd : pesant, d'un poids élevé ; ■ lourd (intellectuellement) lent d'esprit, peu fin, brutal ; ■ lourd (grossier, vulgaire) : peu fin, grossier, pénible, agaçant

Synonyme : imbécile, idiot, bête, ennuyeux, lourd

2015 –Where you come from ? elle me relance. Putain ! Elles sont lourdingues… 2015. Phi Prob 1965 Le matériel de golf du Russe qui m'avait paru un peu lourdingue à mon goût 1965. Le Tigre aime la chair fraîche 1952 Il est vif d'esprit, rien ne le surprend. Quand il est lourdingue, il le fait exprès 1952. Une fille du tonnerre 1937 Et l'Abyssin horrible en plus ! laid, vieux et sale, lourdingue et con, une vraie ordure, en tout et partout… une vraie dégueulure de ghetto 1937. Bagatelles pour un massacre 1982 il y eut un silence lourdingue qui ne prit fin que par l'éclat de rire d'Hélène 1982. Qui vous parle de mourir ? 1967 Javavert est une brute épaisse, c'est un lourdingue. Il vaut toujours faire parler de son gniard. 1967. Raymond la Pente 2012 son insistance dérangeait Sonia. Habitué à ne pas rencontrer de résistance, sa façon de draguer la rebutait. –Il est lourdingue, Abdel, par moment, je te jure, soupira-t-elle 2012. Des clous dans le coeur <7 citation(s)>

De lourd, et suff. pop. -ingue (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 871