levage

registre ancien : 7 registre moderne : 8 fréquence : 18

levage & faire un levage n.m.

■ Fait de séduire qqun (femme ou homme) ; faire une touche ; coucher avec une femme (aller) ; emmener chez soi ou ailleurs une femme qu'on rencontre, conquête ; ■ spécialement, ramener un client (prostituée) ; chercher le client, racoler (prostituée) ALL : leichtes Verführen

Synonyme : séduire, draguer, plaire, courtiser, prostituer / se Usage : prostitution

3217.jpg: 436x480, 38k (03 janvier 2013 à 15h58)

1961 Ce qui plaît le plus à une P... : 1) Le levage d'un miché argenté et son départ (délesté) 1961. L'hydre aux mille têtes 1960 de vicelards en quête d'un levage 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1955 Et puis, il n'y a pas qu'elle, il en fait des levages : tiens, la semaine dernière, on était dans un cabaret chic, il a encore fait une touche avec de fond avec une chanteuse 1955. Pas de pitié pour les caves 1955 –Crois-tu, quelle belle fille, fait-il admiratif ! –Oui, un drôle de levage 1955. Pas de pitié pour les caves 1870 il ne se sent plus le courage de faire un nouveau levage 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être 1915 Ainsi, il a trouvé le moyen, en pleine « cambrouse », de faire un levage ! 1915. Les poilus de la 9e 1922 Tu sais, vieux, je viens de faire un levage : quelque chose de gentil… et jeunot ! 1922. Au Lion Tranquille 1903 Moi [prostituée], ça ne m'est jamais arrivé de rester un jour sans faire un levage 1903. Les enracinées 1903 À chaqu' levag' je f'sais un sig / Ah ! dans c'temps-là j'pouvais briffer ! 1903. Les enracinées <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 357