pain perdu

fréquence : 1

pain perdu

peine perdue

Les ecosseuses, 1739 ; Le pain perdu est proprement de la brioche frite (mot qui existe dans les Lettres de grâce de 1384) mais le mot et l'usage semblent seulement connus dans quelques provinces : dans la bouche du peuple de Paris qui l'ignorait, pain perdu est la forme parodiée d'une locution juste et usuelle (vers 1820, on disait aux enfants que, quand les cloches sonnaient, elle disaient : Pain perdu : trèsvieux dicton dans la Brie) (NISparis) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 637