kiki

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 18

kiki & quiqui ; qui-qui n.m.

Cou, col, gorge ALL : Hals

Synonyme : cou, col Usage : anatomie

1956 le bas de nylon, fortement serré autour du kiki de Mado, avait apporté le point final à ces exercices violents 1956. M'as-tu vu en cadavre ? <1 citation(s)>

KIKI, QUIQUI, subst. masc. et adj. Couper le kiki/quiqui à qqn. Couper la gorge à quelqu'un. P. méton. Faire taire quelqu'un brusquement. Au bout de vingt-cinq pas, le Boche me dit : Vous savez, ne croyez pas, je me suis perdu... Ta gueule! fis-je pour lui couper le quiqui (CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 181). Étymol. et Hist. 2. 1883 serrer le kiki à qqn « l'étrangler » (G. MACÉ, Notes ds ESN.). au sens I 2 CHAUTARD (Vie étrange arg., p. 230) signale l'expr. faire un gars au kique dès 1876; le prov. mod. connaît la formation onomatopéique cacaraca « chant du coq » « gosier » et coupa lou cacaraca « couper le sifflet, le gosier » (MISTRAL). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 479