puant

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1660 registre moderne : 5 fréquence : 10

puant & être puant n., adj.

Personne fort déplaisante, imbue d'elle-même, arrogante ; individu riche, prétentieux, hautain, méprisant ; faire des manières, être prétentieux, fat ; terme de mépris ANG : a person you don't like

Synonyme : manières, affectation, faire des façons, prétentieux, faire le prétentieux, fier

1937 Au départ, il a tout contre lui ce petit nabab pour jouer les rôles de rédempteur : dégaine, verbiage, figure… Il a tout du « puant »… l'exact produit surconcentré de la classe abominable… Tout pour être honni, sifflé, pendu recta par le peuple 1937. Bagatelles pour un massacre 1950 Faut être un énergumène bien puant pour se permettre de faire ainsi le branquignol, troubler la projection, empêcher les autres de connaître la suite 1950. Ainsi soit-il 1980 Leurs enfants étaient leurs dignes héritiers, snobs puants et petites pédales dégénérées, qui bénéficiaient de passe-droits et de privilèges indus 1980. Pour venger Pépère 1898 Ce sont en un mot des « puants », pour nous servir d'une caractéristique expression populaire. L'espèce n'en est, hélas ! pas assez rare. 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) <4 citation(s)>

De fouin, fouine (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 291