mordicus

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1690 registre moderne : 5 fréquence : 10

mordicus adv.

Fermement, obstinément, sans en démordre, avec opiniâtreté, contre vents et marées (croire, vouloir, soutenir mordicus, etc.)

Synonyme : têtu, entêté

1934 coup assez répandu et connu dans la pègre sous le nom de the Roumanian Box, mais qui fascine les petits rentiers et les capitalistes qui croient mordicus au « Progrès », à la multiplication infinie du « Capital », aux miracles de la « Science » 1934. Panorama de la pègre, dans Panorama de la pègre 1919 Bolo soutient mordicus que Cavallini ne lui a donné qu'un million 1919. Juste et police... 1904 On s'amusa à « faire monter » le vieux. Les quolibets de toute la bande l'assaillirent. Mais le tio Santa-Creu se défendait mordicus 1904. Pepete le bien-aimé 1989 Celles qui viennent la bouche en coeur ou le doigt sur les lèvres et qui sont enceintes jusqu'aux dents, et tombent des nues en affirmant mordicus qu'elles ne s'en doutaient pas 1989. La vacation 2011 Serge soutenait mordicus que l'organisation comprenait à peu près trente mille adhérents 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) <5 citation(s)>

Mot lat. proprt «en mordant», d'où «sans démordre», de mordere (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 936