se gourer

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1790 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 116

se gourer & se gourrer ; se gourer de ; gourer ; gourrer ; s'y gourer ; à s'y gourer ; se faire gourer ; se laisser gourer ; se laisser gourrer

Se tromper, se tromper de ; à s'y tromper, faire erreur, commettre une erreur, confondre, tromper ALL : täuschen / ANG : to make a mistake

Synonyme : tromper, se tromper Famille : gour- (erreur)

1969 Je ne voudrais pas vous gourrer sur son blaze, mais je dois avouer que mes neurones n'ont mal enregistré et que je suis dans l'obligation nette de vous en bailler un de rechange. 1969. L'humour dans les prisons 1963 T'es sûr que tu t'es pas gouré de crèche ? –J'me goure jamais, en rien. 1963. Les Tontons Flingueurs 1960 Il a dit juste le Lissol, gouré personne 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1980 Le genre qui s'est gouré de trottoir 1980. Marche à l'ombre 1981 t'as dû te gourrer de trottoir quand tu l'as rencontrée, t'as dû te tromper d'histoire 1981. Manu 1828 Il n'en est pas moins vrai que vous vous êtes laissé gourer. –Gourer ! gourer ! c'est bon, madame ; je ne me suis toujours pas laissé gourer par des commères 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1937 Les critiques se sont toujours inévitablement gourés… leur élément c'est l'Erreur 1937. Bagatelles pour un massacre 1832 Ah ! La bonne sacrée farce, et ce pousse-caillou de capitaine d'armes qui s'est laissé gourrer 1832. Le négrier - Aventures de mer 1995 C'est vous qui vous gourez… Moi, je peux pas me tromper 1995. Les pieds-bleus 2011 Si tu crois que tu t'es mis un point des macs sur la pommette droite, tu t'es gouré ! Ici, à Saint-Naz', il se met sur la gauche ; à droite, c'est le point des tantouses ! 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) 1918 Nom de Dieu ! je me suis gourré 1918. Loin de la rifflette 1905 t'as l'air soûle à s'y gourer ! dit-il 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1936 Tu sais, Paul, on s'est sûrement gourés. On devrait être beaucoup plus à gauche. Qu'est-ce qu'on fait ? On redescend ? –C'est çan du Schnock, on redescend, et pis après il faudra qu'on remonte. 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient 1918 j'm'étais gouré 1918. Loin de la rifflette 2007 y retourne sur sa gauche après la rangée de thuyas et c'est à trois cents mètres. Y peut pas se gourer ! 2007. La gigue des cailleras <15 citation(s)>

Gourrer, de goure=truie ; sens de 'servir un pied de cochon', 'jouer un tour de cochon' (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 261