ogresse

registre ancien : 9 fréquence : 20

ogresse & ogre (masc.) n.m., n.f.

Femme qui loue des effets aux filles ; tenancière de caboulot, de tapis-franc, de maison galante ; procureuse ou proxénète, bouquetiète ou marchande de toilette ; femme qui lance les prostituées ANG : A wine-shop, or tavern keeper / IT : donna che appigiona abiti ed altri oggetti alle meretrici

Synonyme : maquerelle, sous-maîtresse

1867 C'est l'ogresse du Soleil-Noir ! –La mère des Fanandels, s'il vous plaît. 1867. Les Malfaiteurs 1860 L'ogresse du garni que Roger de Beauvoir interrogeait devant moi en vrai juge d'instruction, nous a dit qu'en voyant Gérard [de Nerval] pendu, elle n'avait pas reconnu un des ses habitués 1860. Rue de la Vieille-Lanterne, dans Paris qui s'en va et Paris qui s'en vient 1875 Les filles qui occupent le premier rang dans la haute galanterie ont, presque toutes, été lancées par des femmes […]. La femme qui fait ce métier est l'ogresse, elle a une part proportionnelle sur les bénéfices de sa pupille 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 <3 citation(s)>

Elle mange ses filles toutes crues (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 277