ficelle

date : 1836 registre ancien : 7 fréquence : 29

ficelle

& être ficelle ; ces ficelles de X ; vieille ficelle

n.f., adj.

Malin, rusé, débrouillard, astucieux, peu scrupuleux ; personne rusée, habile ; filou, escroc, homme affranchi ; être malin, être rusé, plein de ressources ; retors, flatteur ANG : (string) a trickster

Synonyme : malin, intelligent, astucieux, débrouillard, habile

1935 j'ai appris depuis, que ces ficelles de Fritz voulaient seulement donner l'impression d'une défense acharnée. 1935. Mer Noire
1844 Il est si ficelle, mon jeune homme… (À Camille.) Vous verrez comme il est ficelle. CAMILLE, étonnée. –Ficelle ! POUPARDIN. Ficelle ! 1844. Deux papas très bien, ou la grammaire de Chicard
1927 c'est une vieille ficelle, un homme qui a un sale passé, mais qui n'a pas des histoires à se reprocher ? Il vaut cent fois mieux donner sa confiance à une crapule repentie que de choisir un brave type qui ne connaît aucune des roueries de la politique 1927. China-Town, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1937 Le monde était en 14 beaucoup plus simpliste, plus nature, plus sincère, beaucoup moins ficelle, moins vicieux qu'aujourd'hui 1937. Bagatelles pour un massacre
1955 Vous me paraissez bougrement ficelle 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement)
1956 C'est un plaisir de bavarder avec vous. Je ne parviens pas à distinguer si vous êtes totalement idiote ou si, au contraire, vous êtes une simulatrice bougrement ficelle 1956. M'as-tu vu en cadavre ?
1968 En particulier Maximilien faisait un tarin horrible. Avec son air ficelle, son goût de faire fructifier le capital sur tous les tableaux, il se faisait sonner dans les sept courses 1968. Le terminus des prétentieux
1961 Julius était ficelle et ils savaient à quel point il était dangereux 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb
1935 Eh bien, je suis bon prince… Les voilà, vos cent sous, vieille ficelle… 1935. Fausse monnaie - Comédie en un acte
1870 prêtez-moi donc vingt sous, cette vieille ficelle-là m'a coupé mon credo 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1921 Ho ! Puttemann, c'est-i' qu'tu r'vends les bougies des distribes, vieille ficelle ? 1921. La boue
1909 Une corde et du papier, voilà ce que le sage, s'il est un peu ficelle, doit toujours avoir sur lui 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1909 Et comme cette ficelle de Filochard en avait toujours dans sa poche, il s'en servit pour attacher son « aspirant de narine », autrement dit son mouchoir 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<13 citation(s)>

− Emploi adj. Habile, retors. Je n'étais point « ficelle », fin, méfiant, sachant me tirer avec un excès d'adresse et de méfiance d'un marché de douze sous, comme la plupart de mes camarades (Stendhal, Brulard, t. 2, 1836, p. 403) : 4. D'ailleurs, dans la maison, il y avait un pullulement extraordinaire de mioches (...). Et, dans ce grouillement de vermines aux museaux roses, débarbouillés chaque fois qu'il pleuvait, on en voyait de grands, l'air ficelle, de gros ventrus déjà comme des hommes, de petits, petits, échappés du berceau, mal d'aplomb encore, tout bêtes, marchant à quatre pattes quand ils voulaient courir. Zola, Assommoir, 1877, p. 519. (tlfi:ficelle) /

Qui sait tirer la ficelle, faire mouvoir les autres à son bénéfice (AYN) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 201