recoqueur

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1835 registre ancien : 10 fréquence : 5

recoqueur n.

Dénonciateur, traître ; délateur, indicateur qui donne des renseignements à la police ; mouchard

Synonyme : dénonciateur, traître, indicateur, informateur Famille : coquer (donner)

1867 Ce qui frappe mes yeux tout d'abord [au Dépôt de la Préfecture] ce sont ces mots, inscrits en grandes lettres sur la muraille blanchie du fond : Mort aux Recoqueurs ! […] Au-dessous de l'inscription : Mort aux Recoqueurs ! – on avait configuré avec plus ou moins d'art deux poignards en sautoir, puis les alènes ou instruments de l'honorable profession de voleur 1867. Les Malfaiteurs 1887 Sur les murailles étaient inscrits ces mots : mort aux recoqueurs. Au-dessous deux poignards grossièrement dessinés, et le Monseigneur entouré des coins à fric frac 1887. Paris qui s'efface 1841 Dans le langage de ses semblables, cet individu, par cette belle action [dénonciation d'une prostituée illégale], a acquis le nom, je dirai presque le grade de recoqueur, puissante recommandation auprès de la police, qui a le tort de se servir de ces misérables-là. 1841. Des dangers de la Prostitution ; par Aimée Lucas 1841 elle y sera entièrement plongée [dans le vice] quand la faiseuse de son amant sera arrêtée ; car celui-ci est recoqueur… 1841. Des dangers de la Prostitution ; par Aimée Lucas <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 910