de chic

date : 1833 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 7

de chic

& rendre de chic ; travailler de chic ; fait de chique ; de chique

locution

(en art) De mémoire, sans voir l'objet représenté ; fait de faux (pas d'après nature) ; simuler qqchose, rendre vraisemblable qqchose qu'on ne connaît pas, en inventant (pas d'après la réalité), de mémoire, sans réfléchir, directement, sans chercher ; à l'instinct, à l'inspiration

Synonyme : simuler, feindre

Famille : chiq- (mensonge, faux)

Usage : artiste, peintre

1935 Comment donc aurais-je pu regarder sans rire la toile d'Albert, où la mer, que je voyais verte, était rouge, où les roches brunes étaient violettes, où le petit bateau de pêche aux voiles blanches était un pâté bleu foncé ? Et une douzaine de tranches ou vagues bien parallèles coupaient cette mer écarlate, toutes surmontées d'une ligne jaune figurant l'écume. En vérité, pour fabriquer des marines aussi évocatrices, Albert eût pu travailler de chic dans un sous-sol. 1935. Viande à brûler
1939 Mais c'est le soir seulement que le quartier enfile son véritable costume et prend cet aspect fantastique et sordide que certains romanciers ont su rendre de chic, comme on dit, et sans risquer le voyage 1939. Le piéton de Paris
1993 Léo Malet me confia n'avoir jamais mis les pieds à la Cité. Il avait rédigé « de chic » (ce furent ses mots) 1993. Le gendarme des barrières
1993 Écrire de chic n'éloigne pas forcément de la vérité 1993. Le gendarme des barrières
1973 Le P.D.G. [père de Gaulle] entrait à l'improviste dans les classes, et sa haute taille déployée, immobile, écoutait quelques instants. Puis il reprenait, s'il le fallait « de chic », le texte, qu'il fût latin, grec ou français 1973. Edmée au bout de la table
1955 Une fois de plus, ce jour-là, j'ai observé l'erreur que l'on commet généralement, en imaginant les gens avant de les avoir vus, cette fausse idée que l'on se fait en campant de « chique » un personnage que l'on ne connaît pas 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra

<6 citation(s)>

De chic. Peindre, dessiner, écrire de chic, etc. De mémoire, sans modèle : 5. Car dans ce livre, comme dans les autres livres de ce singulier chef d'école, c'est toujours la créature de pure imagination, la créature fabriquée par les procédés de tous les auteurs qui l'ont précédé! oui, je le répète encore une fois, chez Zola, les milieux seulement sont faits d'après nature, et le personnage toujours fabriqué de chic. E. et J. de Goncourt, Journal, 1884, p. 312. 6. Je lui en veux surtout de n'être pas poète : toutes ses images et tout ce qu'il y a de « poétique » dans ses livres, c'est fait de chic : combinaisons de « bleu angelus, larmes, étoiles... » Alain-Fournier, Correspondance[avec J. Rivière], 1907, p. 108. 7. Mais c'est le soir seulement que le quartier enfile son véritable costume et prend cet aspect fantastique et sordide que certains romanciers ont su rendre de chic, comme on dit, et sans risquer le voyage. Fargue, Le Piéton de Paris, 1939, p. 24. 2. 1833 [1re éd.] domaine des beaux-arts (Th. Gautier, Les Jeunes-France, 87, 351 ds G. Matoré, Le Vocab. et la société sous Louis-Philippe, p. 237); 1834 peinture de chic (Boiste); 1832 attraper le chic (Ch. de Bernard, Gerfaut, p. 315 [dans la bouche de l'homme de lettres Marillac] ds R. Philol. fr., t. 17, p. 292); (tlfi:chic) /

Fait de chique = chiqué = faux (SCHW1889) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).