endormir

registre ancien : 3 registre moderne : 4 fréquence : 36

endormir

& endormir qqun ; s'être fait endormir ; se laisser endormir

Donner confiance pour tromper, rassurer qqun, détourner la méfiance, leurrer, enjôler, ne pas mécontenter ; promettre bcp pour obtenir ce qu'on souhaite, mentir, tromper ; être escroqué ; être mystifié ALL : lügen

Synonyme : tromper, se tromper, mentir, escroqué, arnaqué, dupé

1927 c'est pas l'moment d'chercher à nous endormir avec des bobards à la noix 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1904 j'aborde ma poule, je lui paie une tournée, deux tournées, je la confesse, je l'endors à moitié et lui propose la chose 1904. La Maison Philibert
1899 Comment faire pour endormir l'épicier ? Il allait être furieux d'avoir fait les frais d'un voyage inutile 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour
1972 Taratata ! Dellapina, ne me faites pas la chansonnette. Je connais trop bien la musique, vous ne m'endormirez pas 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre
1904 Il lui contait aussi toute la stratégie qu'il déployait autour de la Mahonnaise […] Mais celle-ci était longue à «endormir» 1904. Pepete le bien-aimé
1757 Il nous dit qu'il fallait aller parler au gouverneur de Mariembourg. Nous crûmes l'endormir comme nous avions fait avec notre hôte de Mézières. Mais nous nous trompions 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil
1953 T'as pas la prétention de m'endormir avec des âneries pareilles ? 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).