sommeil de plomb

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1842 registre moderne : 4 fréquence : 11

sommeil de plomb locution

Sommeil lourd, sommeil profond

Synonyme : sommeil, sieste, dormir, se coucher Morphologie : comparaison Usage : général

1887 Lebiez ne bougea pas. Il fallut qu'on le secouât pour le tirer du sommeil de plomb dans lequel il était plongé. 1887. Le monde des prisons 1892 Léona n'avait pas ménagé la dose [de narcotique]. C'était un sommeil de plomb qui dura toute la nuit 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique <2 citation(s)>

b) Très profond. Le lendemain, dès l'aube, le sommeil de plomb qui avait cloué Marius sur son lit pendant dix-huit heures se dissipa lentement (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p.158). Un long silence de plomb, pas même le sifflement d'un moustique (Triolet, Prem. accroc,1945, p.414). 4. 1842 sommeil de plomb (Balzac, Début vie, p.464). (TLFi) /

Jeu de mots sur plomb = lourd (?) (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 204