s'en moquer comme de l'an quarante

date : 1790 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 10

s'en moquer comme de l'an quarante & se moquer / se ficher / s'en ficher / se foutre de X comme de l'an quarante ; s'en foutre comme de l'an 40 ; se foutre comme de l'an 40 de X ; s'occuper de qqun comme de l'an quarante ; se foutre de qqchose comme de l'an qui vient locution

Indifférence profonde, ne pas s'occuper de qqun

Synonyme : indifférence, indifférent Morphologie : comparaison

1871 Aussi, ce qui fout si fort en rage le Père Duchêne, C'est de voir que la police est mal faite, Et qu'on se fout des déclarations des patriotes, comme de l'an quarante ! 1871. Le Père Duchêne (59) 1871 Parce que tous les gens qui sont à la préfecture de police ne sont rien, ne font rien, ne veulent rien et se foutent du Peuple comme de l'an quarante. 1871. Le Père Duchêne (59) 1957 Je me fous comme de l'an quarante de ce que le bruit puisse éveiller des curiosités emmerdantes, je lève ma seringue dans la direction de l'ombre et j'y expédie une paire de bastos. 1957?. Dix ans de frigo 1780 Il ne s'informe plus / Si je digère ou non… Tous mes cas sont perdus… / Il s'occupe de moi comme de l'an quarante 1780-1800. Caquire, parodie de Zaïre 1900 il disait […] que si la vieille était là il la « surinerait », […] que ce serait lui qui la « refroidirait », qu'il s'en moquait comme de l'an quarante et que cela ne lui resterait pas sur la « muette » 1900. Mémoires de Pierre S. voleur 1977 et se foutent comme de l'an qui vient de la peau de leur chien courant (dixit Fléchard). 1977. Faut pas rire avec les barbares 1947 On sécrie : après tout, je m'en / Fiche, comme de l'an quarante 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises <7 citation(s)>

− Spéc., proverbial et fam. S'en soucier, s'en moquer comme de l'an quarante. Se dit d'une chose à laquelle on n'attache pas la moindre importance, d'une personne à laquelle on ne tient nullement. Rem. ,,On suppose que cette expression vient des craintes superstitieuses généralement répandues dans le commencement du XIe siècle. On prétendait que Jésus-Christ n'avait assigné à son Église et au monde qu'une durée de mille ans et plus. Une opinion accréditée voulait que ce terme expirât en l'an 40 du xiesiècle. Mais lorsque l'époque redoutable fut passée, on ne fit plus que rire de ces craintes puériles.`` (Lar. 19e). Le DG propose une seconde explication ,,an quarante semble une altération de Alcoran`` (cf. FEW t. 1 1948, s.v. alcoran) : 10. ... je voudrais écrire pour plaire à un homme, user de l'écriture comme d'un moyen de séduction. Il faut que je me dépêche d'écrire, tant que cela me dit encore quelque chose, je veux dire tant que cet homme me dit encore quelque chose, car tout à fait entre nous, je m'en soucie comme de l'an quarante, comme d'une guigne. Pas en tant qu'ami, bien sûr, c'est un ami très cher ... E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, pp. 245-246. (TLFi) / an quarante (s'en foutre comme de l' -) loc. phrast. non conv. AFFECT. - DDL 19, 1791, Lemaire [repris in TLF]. 1790 - «[...] s'il y en a qui se plaignent, pere Duchesne s'en fout comme de l'an quarante.» Journ. du père Duchesne, Prospectus, 3 - P.E. 1790 - «BAS-PERCE, après avoir bu. Le roi a tout gâté... il ne veut rien entendre que le bonheur de son royaume ; on diroit qu'il se fout de sa couronne comme de l'an quarante, pourvu que le peuple soit heureux.» Le Grand espion réformé des Capucins, 10 (s.l.n.d.) - P.E. an quarante (s'en foutre comme de l'-) loc. verb. non conv. AFFECT. s'en moquer - : DELF, 1821 ; FEW (6/III, 21b), 1840, Compl. Acad. ; L, ø d ; GLLF, 1875, Lar. ; DG, R, Lex.[75], PR[77], ø d Compl.TLF (mêmes réf., ø texte) 1791 - «Charles Villette, ce bon citoyen qui s'est toujours distingué par son patriotisme, et qui se fout de son marquisat comme de l'an quarante [...]» [Lemaire], 69e let. bougrement patriotique du véritable père Duchêne, 2 - P.E. 1791 - «[...] je m'en fous tout comme de l'an quarante.» Hébert, in G. Walter, Hébert et le Père Duchesne, 360 (Janin) - P.E. (BHVF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 103