envoyer paître

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1461 registre ancien : 4 registre moderne : 5 fréquence : 22

envoyer paître locution

Rabrouer, congédier, éconduire brutalement

Synonyme : éconduire Famille : envoyer/aller + éloignement

2009 Djet l'avait carrément envoyé paître. –Casse-toi Blind, on n'en a rien à branler de tes galons d'or ! 2009. Le Ciel sur la tête 1780 J'aime mieux, conservant la dignité d'un maître, / Sans tant de compliments, enfin, l'envoyer paître 1780-1800. Caquire, parodie de Zaïre 1982 Miss Josie, dépitée, lui avait demandé s'il se croyait à l'enterrement. Le shérif l'avait envoyé paître. On en était venu aux mots. 1982. Le lapin de lune 1998 Je l'envoie paître sans succès puisqu'il revient à la charge. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1915 Elle peut pus m'voir sans pleurer. Et « mon pauv'e loup » par ci, et « mon poulet » par là, et « si c'est pas malheureux comme ils t'ont arrangé !… » Ah j'l'ai envoyée paître ! 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1976 Il aurait bien voulu envoyer sa mère paître, mais le paternel ne plaisantait pas et tout le monde devait dîner. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 137