cocuage

registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 9

cocuage

n.m.

Fait d'être trompé, de subir les infidélités de son conjoint, infidélité ; action de faire cocu

Synonyme : adultère, infidèle

Famille : cocu

1840 C'est là [dans les maisons de passe] que le cocuage a établi sa fabrique, ses ateliers ; c'est là que les pucelages prennent la volée et que les jeunes filles deviennent des veuves. 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour 1756 Le ciel, l'injuste ciel, ne me fait, dans sa rage, / Ressembler aux humains que par la cocuage ? 1756. Le Tempérament, dans Théâtre érotique français au XVIIIe siècle 1960 Le burlesque du cocuage n'avait-il pas surtout été de tout temps un ressort de vaudeville ? 1960. La France et l'amour - Une enquête de l'Institut Français d'Opinion Publique <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 145