droguer

date : 1791 registre ancien : 5 registre moderne : 0 fréquence : 18

droguer

& faire droguer

v. intr.

Attendre, attendre longtemps ; faire attendre

Synonyme : attendre, patienter

1844 Sais-tu que nous t'attendons depuis ce matin… tu nous as fait droguer. 1844. Deux papas très bien, ou la grammaire de Chicard
1927 dépêchez-vous d'aller le retrouver. –Mais comment donc, cher ami ! […] on s'en voudrait de le faire droguer davantage 1927. Les Pieds Nickelés au far-west, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1828 tu n'y songes pas, de vouloir nous faire droguer pendant un quart d'heure ; est-ce qu'il n'y aurait pas quelque petit coin ? 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1878 Maintenant, reprit l'aveugle, on nous fait droguer à la porte pour avoir quoi ?… Une mauvaise soupe que mon chien y rebute le plus souvent dessus. 1878. Le colporteur bandit
1927 Je rappelle à Feuillant qu'il a un duel pour ce matin même et que ce n'est guère correct de faire droguer le Mexicain et ses amis qui ont l'air très bien. 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1911 moi je ne suis plus qu'un pauvre fagot qui grelotte dans sa cillotte en droguant d'être refroidi tout à fait à l'abbaye de Monte-à-Regret… 1911. Le journal à Nénesse
1883 Si, à ce moment, une estafette eût apporté la grâce, il y en a qui se seraient fâchés, ne voulant pas avoir drogué pour rien. 1883. Le Tableau de Paris

<7 citation(s)>

B.− Au fig., fam., vieilli. Attendre longtemps, en perdant son temps, en s'ennuyant. Synon. faire le pied de grue, se morfondre. D'abord deux années à droguer dans Paris, à regarder, sans y toucher, les « nanans » dont nous sommes friands (Balzac, Goriot,1835, p. 121). Tout ça ne me dit pas pourquoi vous étiez là à droguer (Pourrat, Gaspard,1922, p. 134): Combien voyons-nous de petits jeunes gens qui « droguent » dans Paris pendant des années sans arriver à pouvoir insérer un article dans un journal! Balzac, Les Illusions perdues, 1843, p. 378. − Emploi factitif. Tu te moques pas mal de moi, toi!... Me faire droguer à t'attendre! (Sardou, Rabagas, 1872, II, 6, p. 67). Aussi pourquoi l'avait-on laissé droguer sur la route de Saint-Denis (Zola, Assommoir, 1877, p. 458). Celui qui n'a du tout scrupule de me faire droguer (Ponchon, Muse cabaret, 1920, p. 129). Prononc. et Orth. : [dʀ ɔge], (je) drogue [dʀ ɔg]. Ds Ac. 1932. Homon. droguet avec l'imp. droguais, droguai(en)t. Étymol. et Hist. 1829 (Boiste). Dér. de drogue2*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 15. Bbg. Sain. Lang. par. 1920, p. 390. (tlfi:droguer) /

  • droguer v.intr. non conv. ACTION TEMPS "attendre, traîner" - TLF, cit. Balzac, 1835 ; L, DG, ø d. Add.DDL :
    • 1808 - D'Hautel, Dict. du bas-langage - B.N.
    • 1842 - «Il m'a fait droguer pendant deux heures.» Complément Acad.
    • 1843 - «[...] attendre dans une situation désagréable [...]» Boiste, Dict.
    • 1867 - «On ne voulait pas avoir drogué pour rien.» Vallès, Le Nain jaune, 14 mars - B.N.
  • droguer v.intr. non conv. ACTION TEMPS "attendre, traîner" - TLF, cit. Balzac, 1835 ; GR[85], cit. Vallès, 1867 ; L, DG, ø d.
    • 1791 - «J'arrive à l'appartement : les deux battans s'ouvrent, et comme on sait que je n'ai pas de tems à perde et que je ne suis pas foutu pour droguer, on ne me fait pas attendre jusqu'à ce que madame soit sortie du bain, mais foutre, à l'instant même, on m'introduit dans le cabinet [...]» Hébert, Le Père Duchesne, n° 71, 2 (EDHIS) - P.E.
    • 1804 - «GRIGNARDET. Depuis ce matin nous n'avons fait que droguer autour du sérail...» Bosquier-Gavaudan, Cadet Roussel chez Achmet, 9 (Cavanagh-Barba) - P.E.
    • 1806 - «LAGACHE. Quoi, la particulière qui m'a fait droguer toute la nuit, qui me serrait la main à m' couper la respiration [...]» Francis et Désaugiers, Mars en carême, 29 (Barba) - P.E.
  • Corr.FEW (3, 190a), DDL 1, GLLF, Lex.[79] (1808, D'Hautel)
    • 1807 - «Il m'a fait droguer plus d'une heure dans la rue. Pour, il m'a fait attendre pendant long-temps ; il m'a fait niaiser ; lambiner ; bayer aux mouches.» [D'Hautel], Dict. du bas-langage, I, 316 (Slatkine) - P.E. (bhvf:droguer) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).