dégringoler

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1662 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 184

dégringoler & redégringoler ; faire dégringoler ; se laisser dégringoler ; dégringoler sur qqun ; dégringoler dessus v. intr., v.tr.

■ Tomber, chuter ; (fig.) descendre socialement, décliner, baisser, tomber dans la misère ; (fig.) tomber (pluie, coups, etc.), se succéder vite ; ■ descendre vite, glisser, arriver en vitesse, se précipiter ; □ faire tomber ; □ se jeter à terre ; □ tomber sur

Synonyme : descendre, chute, chuter, tomber, tombé, faire tomber, faillite, banqueroute, faire faillite Famille : dégringol- (descente, chute)

1863 et, au train où nous y allions, nous n'aurions pas tardé à dégringoler chez la Farcy ou chez la Delille, comme des biches vulgaires… 1863. Le Bout de l'an de la noce 1887 ""Je me suis même donné le plaisir, en quittant l'audience, de courir dans le couloir avec l'espérance que les municipaux, en se pressant pour me rattraper, dégringoleraient dans l'escalier. "" 1887. Le monde des prisons 1887 Mon frère étant venu à mourir, comme j'ignorais tout de la vie et que j'étais paresseux, je vécus très malheureux pendant quelque temps. Je finis par dégringoler dans la bohème où je fis des connaissances dangereuses. 1887. Le monde des prisons 1955 la pluie dégringola sans crier gare 1955. Fièvre au Marais 1832 Monsieur a de la chair de reste, à ce qu'il paraît ; mais il lui en dégringolera avant six mois 1832. Le négrier - Aventures de mer 1757 On me fit aussi dégringoler ces degrés, sans les compter, quoique je croie qu'il y en avait pour le moins vingt-cinq ou trente 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil 1916 et comme la pluie, une pluie diluvienne de nuit d'été commençait à dégringoler 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre 1939 très découragé par tous ces jeunes gens qui l'assaillent chaque jour, qu'il a essayé d'exhausser, non religieusement, mais en leur découvrant des buts élevés et qui dégringolent de plus haut 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) 1947 Mais le vieux charpentier […] a trop présumé hélas ! de ses forces. Il dégringole d'un échafaudage et meurt en beauté 1947. Mon journal dans la drôle de paix 1915 Le sergent, qui était sorti, redégringolait dans le trou par l'échelle 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1915 il dégringole quatre à quatre et arrive dans le vestibule où je me trouve. 1915. Les poilus de la 9e 1915 J't'avais déjà ramené et j'allais t'emporter, mais bing !… v'là encore une sacrée vache de marmite qui nous dégringole presque d'sus… 1915. Les poilus de la 9e 2003 L'évêché se lamentait : pour le denier du culte, le « panier moyen » avait dégringoler. 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané 1954 je suis allé tripoter la machine à sous. […] J'ai fait une partie et gagné trois tours gratuits. Les jeunots se sont rapprochés. Ils n'avaient jamais vu dégringoler les points à une telle cadence. 1954. Les portes de l'aventure 1899 Quand j'ai commencé à décatir, j'ai commencé à dégringoler 1899. Les Mémoires de M. Goron - De l'invasion à l'anarchie 1936 –Au jus, là-dedans ! Je dégringole de mon mieux l'échelle de la première cale. Mon bouteillon, tenu en ostensoir, déborde généreusement. 1936. Hajde Prilep. Journal d'un poilu d'Orient 1974 trois étages de meubles empilés. On ne peut même pas y toucher, sinon tout dégringole. 1974. Le roman d'un turfiste 1924 dans un groupe remuant, luttaient désespérément deux ou trois forcenés, et les horions dégringolaient dru comme la grêle. 1924. Les dessous de Montmartre 1910 Au bruit des « swings » qui dégringolaient sur leurs margoulettes, trois personnages, réveillés en sursaut pendant leur sieste, apparurent sur le ring 1910. À la conquête du Pôle Nord, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1968 Ray Adigun, gants aux poings et casque sur la tête, dégringolait les escaliers pour chercher asile dans la rue. 1968. Histoires de... boxe <20 citation(s)>

DÉGRINGOLER, verbe. I. Emploi trans. A. [Le suj. désigne un nom de pers., le compl. d'obj. interne un nom de lieu] Descendre très rapidement en courant, en sautant. Dégringoler un escalier, des marches, quatre à quatre, derrière qqn; dégringoler une falaise, un talus. En dégringolant à pied les lacets inondés de la route (AMIEL, Journal, 1866, p. 402). À peine informée par Céleste, elle dégringolait la pente de toute la vitesse de ses longues jambes (BERNANOS, Crime, 1935, p. 743). Kéroual dégringola l'échelle (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 47). P. métaph. Dégringoler jusqu'en bas la pente du médiocre (ZOLA, Nos aut. dram., 1881, p. 172). Étymol. et Hist. 1595 desgringueler intrans. « faire une chute » (Voyage du Seigneur de Villament ds HUG.); 1662 dégringoler (RICHER, L'Ovide bouffon ds BRUNOT t. 3, 1, p. 224). Du m. néerl. crinkelen « friser, boucler (de cheveux) », faisant lui-même partie d'une famille germ. occidentale krink (krank, krunk) ayant le sens gén. de « tourner », cf. m. h. all. krinc, kringe « cercle, anneau » (LEXER), kringel « cercle » (ibid.), m. b. all. krink « anneau, cercle » (LÜBBEN), kringel « id. » (ibid.), m. néerl. crinc, néerl. kring « cercle » (VERDAM). La personne ou l'objet qui dégringole semble décrire des cercles successifs, contrairement à celui ou celle qui tombe en chute libre, d'où l'emploi fig. en fr. Cf. encore m. fr. gringoller « dégringoler » (1583, Cl. GAUCHET, Le Plaisir des champs, p. 226 ds GDF.), prob. dér. régr. de dégringoler. Dé- indique ici le point de départ. (tlfi:dégringoler) /

De dé-, et anc. franç. gringoler (1583), de gringole « colline », du moyen néerl. crinc « ccourbure » (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 237