défarguer

registre ancien : 9 registre moderne : 9 fréquence : 21

défarguer & se défarguer ; (se défaguer)

■ Décharger (sens propre), se décharger d'un fardeau, d'objets suspects, se débarrasser, se défaire, décharger qqun ; ôter qqchose d'un endroit ; ■ (sens figuré) : acquitter, enlever les charges qui accusent ; se disculper

1963 le Frisé s'estompait dans le brouillard des mauvais souvenirs dont on veut vite se défarguer 1963. Satan est là 1957 ça me débecte de voir se défaguer [sic] sur le dos d'un autre mec. 1957?. Dix ans de frigo 1957 Harry Neatle qui s'est défargué sur mézigue de la Mexicaine. 1957?. Dix ans de frigo 1960 C'est du portefeuille total que se défargue Armand ! 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1990 On dira qu'en me présentant à vous j'ai allumé un contre-feu. On dira que j'ai sans doute voulu passer un accord pour me défarguer de tout ou partie de l'addition et que vous aurez refusé. 1990. L'étage des morts <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 826