décrochez-moi ça

date : 1842 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 19

décrochez-moi ça & décrochez-moi-ça ; acheter au décrochez-moi ça ; décroche-moi ça n.m.

carreau du Temple (le) ; vêtements fripés que vendent les marchandes à la toilette ; boutique de fripier, vêtement d'occasion ; sorte d'étal ; friperie ; marchand de vêtements, loueur d'habits, marchand d'habits d'occasion

Synonyme : friperie

1900 Dans la première [salle], assez petite, se dresse un comptoir, en face duquel un banc est réservé « aux dames ». Quelles dames, mes enfants !… Un lot de vieilles gueules ridées, fardées, ratatinées, à la voix de rogomme. Vrai ramassis du rebut de la prostitution dans le quartier Maub, avec des toilettes provenant de la Morgue et des « décrochez-moi ça ». 1900. Mémoires de Rossignol 1960 Ses fantoches avec Jojo, elle les travestit pas au décrochez-moi ça du sentiment 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1882 Vraiment c'est misère de voir là des fillettes de quatorze à quinze ans, à peine vêtues de haillons achetés chez les « décrochez-moi ça » du quartier 1882. Paris horrible & Paris original 1976 il me fallait louer quelques tenues complémentaires chez les spécialistes du «décrochez-moi ça», rue Saint-André-des-Arts 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine 1889 Heureusement, La Villette ne manque pas de marchands d'habits. Au premier décrochez-moi ça, Philidor acheta une chemise propre qu'il revêtit immédiatement, il prit un pantalon chez un second 1889. L'ami du commissaire 1888 et, pour armes, des fusils de tout système et de tout calibre, distribués comme au décrochez-moi-ça d'un arsenal en déconfiture 1888. Césarine 2004 Ce désaccord vestimentaire était très mal vu des « képis ». La cavalerie devait se distinguer par sa bonne tenue et ne pas imiter les « voyous » qui s'habillaient au décroche-moi ça. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne <7 citation(s)>

Quatrième carré du Temple, jadis nommé Forêt Noire (SAINXIX) / Comme les vêtements sont accrochés et étiquetés, inutile de marchander : on n'a qu'à dire : Décrochez-moi ça (VIR) / De décrocher, moi, et ça (GR) / 1842 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 940