dalle

registre moderne : 7 fréquence : 19

dalle n.f.

Gorge, gosier, palais (de la bouche), bouche, (langue) ALL : Mund / ANG : throat

Synonyme : bouche, mâchoire, gosier, gorge

1927 Pouah ! De la flotte pure vivement, que je me rince la dalle, je suis empoisonné, rétamé 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) <1 citation(s)>

DALLE2, subst. fém.


DALLE2, subst. fém. B. P. anal., arg. et fam. Gorge, gosier :

2. Chercher une place au mois d'août, c'est la chose la plus altérante à cause des escaliers d'abord et puis des appréhensions qui vous sèchent la dalle à chaque tentative... CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 355.

Vx. Se laver la dalle du cou. Boire. J'ai du sable à l'amygdale Il faut s'arroser la dalle Du cou (RICHEPIN, Chans. gueux, 1876, p. 185). Se rafraîchir, se rincer, s'arroser la dalle. Boire. Arroser, rincer la dalle. Donner, payer à boire. Viens boire un coup! Ce fut un délire. Bravo! qu'on y rince la dalle aux frais de la propagande! (ESTAUNIÉ, Vie secrète, 1908, p. 326). Que je l'accuserais [l'adjudant du bataillon] de prévarication, de couardise (...) de forfaiture pour se faire rincer la dalle par des deuxièmes classes qui avaient du pognon (CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 151). Avoir la dalle en pente. Aimer boire. Ces boulots arides donnent soif et les coltineurs, chacun le sait, ont la dalle du gosier en pente (ARNOUX, Rhône, 1944, p. 287). Étymol. et Hist. 2. 2e moitié XVe s. fig., fam. « gosier » (MOLINET, Faictz et dictz, éd. N. Dupire, II, p. 801, 89)

Sens original : pierre creusée (évier de pierre) où l'on jette les eaux usées, évier ; par métaphore, dès le XVe = gosier (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 570