courir

date : 1897 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 25

courir & courir qqun ; la courir à qqun ; tu nous cours ; tu commences à me courir v.tr.

Agacer, embêter, ennuyer, importuner, déranger ; tu nous agaces, tu m'emmerdes

Synonyme : importuner, agacer, déranger

1897 LE CHEVALIER, à Arthénice. –Rassurez, madame, vos esprits ! Ces barbares déjà semblent m'avoir compris. Arrière ! LA MÔME. –Ah ! tu nous cours, Bébé ! 1897. Hors les lois 1957 Elle continue à me courir disant qu'elle a besoin d'autres frusques, marmonant que Watt lui avait promis qu'elle pourrait acheter toutes les fanfreluches que ça lui démangerait d'avoir. 1957?. Dix ans de frigo 1960 mais cette pipelette, avec ses façons étranges, et malgré la gentillesse qu'elle vient de montrer, commence à la courir 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1904 Toi, tu nous cours avec ton Midi et ton Béziers. Pourquoi que tu n'y es pas restée puisque tu y étais si bien ? 1904. La Maison Philibert 1927 Tu nous cours, […] puisqu'on te répète que nous nous trouvons en état de légitime défense 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1915 (vers) Oui, moi j'te l'dis, ma pauv' Alice, / Tu nous courr' avec ton rouquin… 1915 (vers). Vache, dans Dans la rue - troisième volume - chansons et monologue 1931 Ce que j'ai à vous dire, c'est que vous me courez et pas un peu ! 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France) 1984 Il y avait trop de monde partout et les deux inspecteurs qu'il traînait sur les talons commençaient à le courir. 1984. Boulevard des allongés 1922 J'te dis que j'veux pas le donner […] tu finis par me courir avec ça. C'est pas toi qui me feras changer d'idée, j'suppose ! 1922. Au Lion Tranquille 1880 Tiens, tu m'la cours (tu m'ennuies). R'mue tes puces. 1880. Souvenirs de prison et de bagne 1905 Croquignole, si tu nous coures, on te sort, tu sais ! 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1928 Non, mais tu commences à me courir, toi avec ta gosse !… Ferme ta gueule, et mets-y un bouchon à l'émeri, un point c'est tout, le frère Mironton… 1928. La racaille 1911 Si ça t'coure [sic] trop de ne pas avoir un peu de ferraille, j'vais aller fiche au clou mon tire-mirettes et mon sautoir… 1911. Le journal à Nénesse <13 citation(s)>

  • courir qqn v.tr. non conv. RELAT. "importuner" - FEW (v.intr.), 1920 ; PR[67], ø d ; absent TLF.
    • 1902 - «Et avec ça ?... C'est tout pour aujourd'hui ?... Ah ! mais ! Ah ! mais ! II commence à me courir, votre oncle !» P. Veber, Loute, II, viii - E.S.
    • 1903 - «Tu commences à me courir, tu sais, toi, avec tes façons de me répondre !» J. Lorrain et D. Fabrice, Clair de lune, I, ii - B.T. (bhvf:courir) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 151