claquer du bec

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 19

claquer du bec

locution

Avoir faim, ne rien avoir à manger ; être privé ; > grelotter ALL : hungern

Synonyme : faim, avoir faim

1965 Si Hitler était pareil, se payer en nature, nous, on peut se préparer à claquer drôlement du bec, et pour longtemps. Faut pas croire qu'on va rentrer et reprendre nos petits boulots comme si de rien n'était, une guerre ça a toujours des suites désagréables. 1965. La débâcle
1935 je dis qu'il est criminel de faire détruire les approvisionnements dans une ville où les travailleurs claquent du bec. 1935. Mer Noire
1935 J'ai pourtant eu la chance de ne pas claboter, mais je me demande quelquefois s'il n'est pas préférable d'avoir son nom inscrit sur un monument aux morts que de claquer du bec avec dix balles de chômage. 1935. Viande à brûler
1935 Donc, voilà la guerre et l'occupation. Sainte Vierge ! tu n'as pas idée de ce qu'on a pu claquer du bec dans les pays envahis. 1935. Viande à brûler
1891 plus de marmite, plus de galette, il va falloir claquer du bec 1891?. Paris-Impur
1941 quand il occupe son poste de combat, son souci, plus terre-à-terre, est de ne point laisser ses camarades « claquer du bec » 1941. Ceux de l'artillerie - 1939-1940
1932 gêne, pénurie, misère, démarches, la place fugace qu'il a fallu trouver, les deux femmes traînées là, et claquant du bec 1932. Zola
1890 nous claquons du bec sérieusement 1890. Biribi
1911 faudrait voir à nous débrouiller dare-dare si nous ne voulons pas claquer du bec dans ce cochon de patelin 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<9 citation(s)>

La faim donne la fièvre et les dents claquent (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).