atiger

registre ancien : 10 registre moderne : 9 fréquence : 27

atiger

& attiger ; attiger qqun ; aticher ; mattiger ; s'attiger ; faire attiger

v.tr.

Blesser, frapper, faire mal, endolorir, faire souffrir, torturer ; abîmer ; contaminer (généralement MST) ; se suicider ; faire tuer ; (saisir) ALL : jdn. mit einer Krankheit anstecken, spez. Geschlechtskrankheit / ANG : to wound / IT : ferire

Synonyme : blesser, se blesser, souffrir, avoir mal, suicider (se), contaminer

1847 où les durs nous attigent les guibolles 1847. Quand les 'Amis de la Patache' écrivaient au roi, dans Bagnards à Brest. La Pègre repentante à S.M. le Gros Dabuche 1904 et l'autre, la grande bringue qui a essayé de s'attiger pour Philibert, n'est s'est jamais rebecquetée de la drogue qu'elle avait avalée 1904. La Maison Philibert 1872 Il attigea le meg d'un coup de surin à l'atout. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (2) 1872 D'un coup de scion, j'attigeai le gail du meg. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (2) 1911 Si tu savais comme je m'attigeais de te voir pitancher du chagrin à tire-larigot à cause de mezigue ! 1911. Le journal à Nénesse 1911 Ah ! le salaud, c'qu'il vient d'mattiger ! 1911. Les Pieds Nickelés voyagent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <6 citation(s)>

C'est sans doute par corruption d'atout [coup] qu'on a fait attiger (VIR) / Sans doute vieux mot car l'attingère (atteindre) des Latins y est presque entier (LAR 6e) / Vient de aquiger (frapper battre) Se rattache au verbe craquer qui, sans doute, a perdu le sens actif de frapper (SCHW1889) / Vieux mot qui vient du latin attingere, toucher. En argot, il signifiait frapper, battre ; la guerre lui a donné un usage très grand, trop grand, dans un sens un peu différent (Dech1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 428