vermine

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 8

vermine

Terme de mépris, canaille, insulte

Synonyme : terme de mépris, formule de mépris

1914 Sais-tu seulement ce que c'est qu'un pilon ?… Un pilon, c'est moi, c'est-à-dire : un zig à la coule qui va de l'housteau à la maison de convalescence, pour retrouver l'housteau encore, quand il a pris l'air de Vincennes ! –T'es qu'une vermine, alors, à voler la place qu'il faudrait à un plus malade que toi… –Et ta soeur, dis ?… J'ai une maladie pour la science… ça vaut peut-être qu'on s'occupe de ma peau ! 1914. Le “pilon”, dans Racaille et parias 1927 On n'est pas des pourvoyeurs de prison, […] et nous te permettons, vermine, de calter à ton tour 1927. Les Pieds Nickelés au far-west, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1905 –File devant, petit Troppmann ! –T'entends, vermine ? 1905. Les audiences joyeuses 1915 (vers) Que j'te dis' tes quat' vérités, / Que j't'engueule et que j't'abomine : / Canard boiteux, denré', vermine ! 1915 (vers). Mercuriale, dans Dans la rue - troisième volume - chansons et monologue 1984 Imper trop long, cheveux trop longs, l'habituelle vermine occupée à vendre de la merde, de la merde et encore de la merde. 1984. Boulevard des allongés <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 472