carrée

date : 1878 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 72

carrée & carée ; carré n.f.

Chambre ; chambre d'hôtel ; > pièce ; logement, domicile ; abri, abri de tranchée ; cellule ALL : Zimmer (Bude, Brau)

Synonyme : maison, logis, domicile, chambre, logement, lieu où dormir Famille : carrée (ch., pièce)

1900 J'ai suffisamment de plaignants, et je tiens la carrée (domicile) de deux des principaux de la bande. Ils habitent avec leurs maîtresses, à Malakoff, passage du Petit-Vanves, une maison isolée. 1900. Mémoires de Rossignol 1955 Probable qu'elle était en train d'en écraser dans une carrée d'hôtel quelconque. 1955. Mollo sur la joncaille 1914 –Vous êtes épatant, vous !… C'est la taulle à Tata ! –La taulle, madame ? –Sa carrée… sa chamb' enfin !… 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1977 La concierge de l'hôtel, elle s'appelait Ramona, une Italienne, une brune. À ce moment-là, j'étais au troisième, une toute petite carrée qui donnait sur la rue. 1977. Une vie de cheval 1885 Me v'là parti rôder autour de la carée 1885. L'aventure de Marius Dauriat - Études d'argot, dans La Chair 1925 puis remontait dans sa carré achever sa toilette 1925. La bonne vie 1925 Tout mon mois est dans l'armoire à glace de ma carré 1925. La bonne vie 1944 Le soir, avant qu'on nous enferme pour la nuit, deux camarades de « carrée » nous arrivent. 1944. Dans les prisons de la milice - Un mois au château des Brosses 1949 Le 3 était précisément la chambre juste en face de l'escalier. Il n'y a pas à dire c'était une belle carrée 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain 1911 je te ferai les honneurs de mes appartements… Tu verras comme je suis bien logée, mon gros… J'ai deux carrées grandes comme des mouchoirs de poche mais jolies comme tout, et un cabinet de toilette, faut voir ! 1911. Le journal à Nénesse 1911 Sans compter qu'ils rechignent sur le prix de la carrée : il leur faut des meublés dégueulasses, à une balle la passe. 1911. Le journal à Nénesse 1953 J'ai donc fait un repas de roi, j'ai pris une carrée pépère près des Invalides et j'ai pioncé comme un bienheureux. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1953 Ils seraient amant et maîtresse, y'aurait qu'une carrée. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1956 À cette heure de la noye, elle a dû réveiller le voisin d'en-dessus sous prétexte qu'elle a peur des rats, quand elle reste seulâbre à la carrée. 1956. Fais gaffe à tes os 1976 Cette cellule l'obnubilait. Il godait en matant le taulard qui y était enfermé. Sa drogue à lui se ramenait à cette carrée. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <15 citation(s)>

CARRÉE, subst. fém. C. Arg., en partic. milit., et pop. Chambre, chambrée : Quand nous arrivâmes dans la carrée... Autour du poêle... les « exempts » se chauffaient, ils avaient bien su se débrouiller et dégoter du combustible. P. VIALAR, La Mort est un commencement, Les Morts vivants, 1947, p. 88. Étymol. et Hist. 4. 1878 arg. (L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, p. 71 : [Les ouvriers]. Carrée. Chambre). Fém. substantivé de carré1*. (tlfi:carrée) /

Proprement foyer où l'on fait la cuisine dans les bâteaux (chez les mariniers de la Loire) : de là logis, chambre (SAINXIX) / Allusion de forme (AYN) / 1878 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 377