s'appeler La Roche

fréquence : 1

s'appeler La Roche

Être brave, mauvaise tête, redoutable à qui moleste les gens

Dans Courrier burlesque de la guerre de Paris, 1650 ; Leroux prétend que cette locution se dit d'un libertin : c'est une erreur : cela n'appartient qu'à l'homme tel qu'il est défini (brave..) ; quant au fait qui a donné lieu à cette locution, Nisard l'ignore absolument : suggère allusion à quelque seigneur féodal mal endurant ? (NISparis) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 890